San Pedro de Atacama Celestial Explorations

The complete solution to observe the Atacama sky

Warning

The page you requested is not available in your language so we show you in the default language

Suivi de la comète Mc Naught en Janvier 2007

Published on Saturday 13 January 2007

Rappel des évenements :) :

J'ai observé cette comète à 5 degrés du soleil dans différentes paires de jumelles, en plein jour près du zenith, le 13 Janvier.

Je l'ai suivie une paire de fois dans les jours qui ont suivi. Son éloignement du soleil a rendu les observations de plus en plus interessantes, malgré le fait que l'éclat baissait. La première nuit nous avons vu la comète se coucher. La seconde nuit, idem, mais une fois la comète couchée nous avons vu la queue qui faisait comme une aurore boréale. Nous l'avons suivi plusieurs nuits ainsi jusqu'à ce que la lune arrive.

Comme je travaille avant et pendant le moment d'observation il m'a été assez dur de faire un suivi sérieux.

J'ai pu la faire prendre en photo à pas mal de gens lors des tours, mais n'ai pas pu le faire moi même.

Observations du 23 Janvier :

Conditions idéales pour faire des tests, j'avais remonté mon audine le 22 janvier, mais n'avait pas eu le temps de la mettre en place, en plus au dernier moment, je m'aperçois que je n'ai pas assez de rallonge électrique pour arriver à l'endroit où se voit la comète. Le 23, le ciel était couvert, sauf dans une bande de 20° à l'horizon ouest. Donc nous avons du annuler les tours, mais j'ai pu voir la comète et tester différentes solutions optiques pendant une heure. J'avais entre temps racheté 30 mètres de rallonge

J'ai tout d'abord monté un filtre H2O+ dans la caméra (filtre interférentiel à 7100A°, avec une bande passante assez large permettant de détecter les queues cométaires).

J'ai tenté de faire des images avec mon grand angle Sigma de 14mm, et il s'avère qu'il n'a pas une qualité honorable dans l'IR (Ceci est une version polie d'une phrase où pourraient apparaître les termes grosse bouze optique, saleté d'infrarouge, etc...) Disons qu'il était impossible de focaliser correctement.

J'ai tenté avec un Micro Nikkor F/2.8 de 55mm, mais le flux était un peu limite. Je me suis rabattu sur un objectif normal de 1.4 de 50mm et ai remplacé le filtre interférentiel par un filtre rouge ordinaire (diamètre 52mm, vissé à l'avant de l'objectif). Je veux photographier cette comète durant toute la lunaison, et elle devrait baisser d'intensité. A ma latitude, la comète longe l'horizon et ne sera pas beaucoup plus haute, avant d'être beaucoup plus faible. Je vais donc disposer à chaque fois de peu de temps d'observation. J'ai donc préféré la combinaison la plus lumineuse, même si la qualité optique n'est pas aussi bonne qu'avec le Micro Nikkor. Avec cette configuration grand champ, le pixel de 9 microns mesure 37 secondes d'arc, et donc le champ de la caméra est de 10.5°x15.8°. L'obturateur utilisé vignette un peu les bords du champ, l'optique n'est pas hyper bonne (mais je descends quand même à 1.5 pixel de largeur à mi hauteur), les images d'étoiles brillantes sont un peu baveuses. Cet effet disparaît dès que l'on diaphragme un peu, mais la luminosité aussi. Donc c'est un compromis.

J'avais placé la caméra sur un trépied photo, et avec 50mm, il ne faut pas attendre beaucoup pour avoir des images trainées. J'ai donc depuis démonté avec regret ma monture EM200 de son pilier. Je referais un alignement polaire une fois la comète partie vers d'autres cieux...

Cette soirée s'est terminée par un démontage complet de la caméra. Je l'avais démontée fin 2005 pour changer le chip puis ne l'ai plus touchée durant 2006. La graisse thermique avait séché, et la caméra ne descendait pas en dessous de -8°. Après démontage de toute la caméra, nettoyage de la vieille graisse thermique et remontage avec de la toute fraîche :), j'arrivais enfin à -20°. Nous sommes en été, donc on ne peut pas descendre beaucoup plus.

Une image non traitée posée une minute avec le 14mm réduite d'un facteur 2. Le pâté en bas à droite est Vénus....

comete14mmIR27012007

Observations du 24 Janvier :

J'ai installé la monture EM200 de jour en me disant, le pôle c'est vers là. J'ai expliqué à mon épouse comment utiliser PRISM pour l'acquisition et ce sont plusieurs séries de 15 minutes qui ont pu être faites; Encore quelques problèmes pour faire un flat correct, ce qui a pu être fait seulement le 26. Cette nuit j'ai tenté de faire une centaine d'images sans entrainement (dit en clair j'ai lancé toute une série en espérant pouvoir en faire quelque chose), mais le superflat obtenu montre des trainées liées au passage des étoiles.

La correction des images à grand champ est toujours une sinécure. Le ciel possède un gradient énorme, de plus pour pas mal d'images, j'ai une planète dans le champ (à savoir la nôtre). Dans le rouge, on voit aussi le passage des ondes de gravité dans le ciel, bref, un sport assez difficile.

Quelques images :

Une image individuelle de 1 minute de pose - La focalisation manque un poil, la largeur a mi hauteur est de l'ordre de 2.5 pixels.

comete240107-16log

Une image de la queue de la comète, quelque part, plus haut...

L'image souffre du gradient du fond de ciel (en fait certaines images montrent déjà un peu la terre, voir le coin en bas à droite qui est plus noir), le gradient du fond de ciel (qui irait en gros de en bas à droite à en haut à gauche) et des ondes de gravité, très présentes lorsqu'on est bas sur l'atmosphère. On voit aussi que la réfraction joue des tours (les images en bas à droite sont allongées par la réfraction différentielle). Bref, la totale au niveau technique :) il ne faut pas oublier que cette image est prise en gros de l'horizon à 10° au dessus, et qu'une image comme celle là serait impossible à faire dans un site normal.

queuecomete15min24012007

Photo A. Miqueles

Pas d'observations le 25, j'avais un tour de 35 personnes commençant à 20h. belle comète néanmoins, toujours avec une queue d'au moins 15°, 20° peut être.

Observations du 26 Janvier :

La manipe commence à bien se rôder. Les alimentations sont en place, la monture aussi, je rentre juste la caméra dans la journée. La focalisation se fait rapidement sur Vénus, et je peux lancer une palanquée d'images. Ensuite la monture continue à tourner, mais après mes tours, je la récupère pointant vers le sol, mais rien d'important. Je l'ai alignée sur le pôle un peu mieux, sachant que de l'endroit où j'ai l'horizon, j'ai aussi des arbres qui me cachent le pôle.

L'image du jour : J'ai limité les poses individuelles à 30 secondes, 20 images, donc 10 minutes de pose, recentrées sur les étoiles :

comete25012007sommelog

Observations du 27 Janvier :

Une pose de 15 minutes.

J'ai changé l'orientation de la caméra, plus parallèle au sol maintenant. Et j'ai réalisé une addition tenant compte de la distorsion (correction de la refraction atmosphérique).

comete27012007sommelog

Observations du 28 Janvier

10 minutes de pose cumulées. Toujours des gradients monstrueux...

comete28012007sommelog

Observationsdu 29 Janvier

La comète n'est plus visible à l'oeil nu à cause de la brillance de la lune. Une autre image prise au raz des paquerettes, avec des gradients impossibles à corriger

De façon à orienter la caméra le plus possible parallèle à l'horizon, la caméra est montée sur une rotule, démontée à chaque fin d'observation. Ce qui explique qu'aucune des images ne soit réellement bien superposable, avec la même orientation.

comete29012007sommelog

J'ai arrêté d'observer durant la période de pleine lune, le ciel était trop brillant. Il a continué de faire beau.

Observations du 4 Février 2007

Les conditions restent bonnes et mauvaises, il fait beau, mais la comète reste très basse sur l'horizon. Les observateurs qui sont à des latitudes plus australes sont malgré tout beaucoup plus avantagés. Cette image est marquée par les bandes OH dans l'atmosphère. J'étais avec Guillaume Blanchard, et on a eu un peu de mal à trouver la comète. Elle doit être en gros à la magnitude 4 environ, très basse sur l'horizon. Sur l'image, on voit d'une part la petite pointe en avant de la comète, et surtout une queue ionique assez faible en dessous de la queue principale. Il y a à nouveau des bandes atmosphériques impossibles à virer par traitement d'image sur ce composite.

comete04022007sommelog

Observations du 5 Février 2007

La lune est enfin partie, et on a pu de nouveau voir un beau ciel. Et là, surprise la comète monte presque jusqu'au petit nuage de Magellan. En gros 20° de long. La queue ionique continue à être bien visible sur l'image. C'est vraiment dommage qu'elle soit si basse. Demain je tente une plus grande focale pour voir.

L'étoile brillante (bloomée) en haut de l'image est Alpha Toucan. On voit la queue ionique sous la queue principale. L'image est plus ou moins orientée parallèle à l'horizon.

comete05022007sommelog

Share this page

Contact Us

  • Address: Caracoles 166, San Pedro de Atacama, Chile
  • Email: infoSPAMFILTER@spaceobs.com
  • Phone: +56 (55) 2 566 278
  • Cellphone: +56 (9) 98 17 83 54
  • Website: www.spaceobs.com

Next moons

28-03-2017
02:59 UT.

03-04-2017
18:40 UT.

11-04-2017
06:09 UT.

19-04-2017
10:00 UT.

Sponsors