San Pedro de Atacama Celestial Explorations

The complete solution to observe the Atacama sky

Warning

The page you requested is not available in your language so we show you in the default language

Images du Chili: Un petit tour au VLT de Paranal

Published on Saturday 12 October 2002

Du 8 au 12 Octobre 2002 avait lieu un rassemblement d'astronomes amateurs chiliens (CIAA2002) organisé par l'Université Catholique du Nord à Antofagasta. Ce rassemblement a été conclu par une visite du VLT. Je suis déjà à deux reprises allé à Paranal, mais pour celle ci (la 3ème donc), j'avais mon petit boitier numérique. Ci joint donc quelques photos de la ballade.

Se rendre à Paranal :

Quelque part au sud d'Antofagasta. Il faut prendre la 5 vers le sud, et à un endroit donné, bifurquer à droite sur une piste utilisée également par les compagnies minières. Cette piste est en fait l'ancienne route panaméricaine, à l'époque où c'était encore une piste pour les aventuriers durs de durs (donc à cheval... :-) )

Pour visiter le site, il faut prendre un rendez vous. Actuellement, la personne à contacter est Mme Sandy Strunk (sstrunk@eso.org). Les visites ont habituellement lieu les samedis. Il faut louer un véhicule, pas forcèment 4 roues motrices, mais préférentiellement avec de gros pneus ne crevant pas sur chaque vague caillou pointu.

La partie non goudronnée est la plus longue du voyage. Pour une raison ignorée (certainement éviter d'avoir trop de touristes qui débarquent à l'improviste), la bifurcation n'est pas indiquée sur le bord de la 5 comme on pourrait s'y attendre par un panneau du genre "VLT à 70 km".... La première fois que j'y suis allé, on a dépassé cette bifurcation, et après 30 kms supplémentaires sans voir un éventuel panneau on a décidé de revenir sur nos pas. La bifurcation se situe pour ceux équippés de GPS à 70°16'20" ouest et 24°2'35"sud. La piste n'en finit pas, est relativement en mauvais état, et est de plus dangereuse parce que les camions qui y circulent roulent assez vite. Après donc une bonne heure et demie (dépend de votre vitesse de conduite, du nombre de crevaisons, etc...) vous voyez sur la droite une route goudronnée, marquée Paranal. Ouff.

Ce qui est amusant sur cette longue piste est que pour peu, on se prendrait sur Mars. Des champs de rocailles, avec de tant à autres de gros cailloux, pas un poil de végétation. Photo avec filtre rouge, on s'y croirait presque.

La zone d'accueil :

Les quelques dernières années ont été mises à profit pour passer d'une phase chantier permanent à observatoire en fonctionnement. D'ailleurs lors de ma première visite, un panneau indiqué "VLT project". Maintenant c'est clairement un observatoire opérationnel. Il y a donc depuis peu un centre d'accueil pour les visiteurs (5000 l'année dernière ). Mais il faut toujours réserver la visite pour avoir un guide et surtout le droit d'entrer dans les lieux. Près de l'entrée, il y a un modèle en béton d'un des miroirs (utilisé pour tester la monture avant d'y mettre un précieux miroir).

Img_1409 danslemiroir group

  • Sur la première image on voit le miroir en béton. Derrières les pilônes pour les drapeaux nationaux des pays de l'ESO. A la gauche le centre de visite (couleur foncée), et sur la droite le poste de garde (en blanc). Au fond, le sommet du Paranal avec les 4 télescopes.
  • Sur la seconde, un individu...
  • Sur la troisième une partie du groupe d'astronomes amateurs chiliens qui visitaient ce jour là.

Le batiment des visiteurs possède une exposition avec différents panneaux lumineux expliquant l'activité de l'observatoire et l'astronomie en général. Il est nécessaire de porter un casque de chantier pour la visite, et c'est dans ce bâtiment qu'on le prend. Il y a également un distributeur d'eau et des WCs.

Le site :

Une fois le poste de garde passé, on croise sur la droite le nouvel hotel. Il est très intégré dans le paysage. Le site de Paranal est un site extrêmement dur (il y pleut 40 fois moins souvent que dans la vallée de la mort dans le Névada). Assez rapidement, au bout de quelques jours de travail, on peut avoir des saignements de nez à cause de l'humidité très faible. Afin de résoudre ce problème, l'hotel possède une piscine, qui permet d'avoir une humidité plus importante dans les locaux, et le cas échéant aux astronomes de faire un peu de sport.

hotel hotel2

vuedusite
  • Deux photos de l'hotel.
  • Le panoramique de 4 images ci dessus montre le Paranal en arrière plan, et sur la droite toutes les infrastructures lourdes de l'observatoire. On y voit les barraques de chantier où dormaient il y a encore peu de temps les astronomes, le hall où sont aluminiés les miroirs, les générateurs électriques, l'héliport, etc...

Sur la plateforme :

De la route qui monte au sommet on apercoit le batiment principal où sont entres autres les salles de contrôles. Puis arrivé sur la plate forme, les 4 grandes coupoles.

salledobs 3coupoles Beautyandthebeast coupole

panoramiqueplateforme2

stationtelauxi sommet VST DIMetMASCOT

  • La première image est une vue des batiments de contrôle du VLT depuis la route.
  • Arrivés sur la plateforme.
  • Deux autres images afin de donner une idée de la taille des coupoles (mosaïque de 2 et 3 images).
  • Un panoramique un peu mal raccordé de la plateforme d'observation.
  • Les coupoles vues du bas.
  • Un des chemins où sont installés les petits télescopes annexes du VLTI.
  • Le batiment du VLT Survey Telescope (VST) en construction.
  • Dans son abri, à gauche de l'image, le DIMM (differential Image Monitor, petit télescope qui mesure la turbulence atmosphérique) et MASCOT, tout à fait à droite, la caméra fish eye qui permet d'avoir une vue globale du ciel, et ainsi de détecter la présence, éventuelle et bien rare, sauf ce jour, de nuages dans le ciel de Paranal.

De l'intérieur de l'UT2 (Unit Telescope 2) :

underUT2 UVES

salledecontrole

vuedunasmyth2 vuedubas UT2

  • Vue d'une partie du groupe sous le foyer Cassegrain de l'UT2, qui est actuellement équippé d'une caméra de test.
  • L'instrument UVES, spectrographe ultraviolet.
  • Une vue panoramique de la salle de contrôle du VLTI. Il y a 5 salles de contrôle dans le même batiment (une par UT, plus celle ci). (3 images individuelles)
  • Une vue de l'UT2 depuis la plateforme du foyer Nasmyth (3 images). Le miroir secondaire, en bérylium, mesure un mètre de diamètre.
  • Une vue du télescope depuis le bas (12 images). On se sent tout petit.
  • Une vue depuis le premier étage, à la hauteur du miroir (12 images). On voit le miroir primaire, ainsi que le tertiaire Nasmyth.

Un peu de technique :

L'appareil utilisé est un petit Canon Powershot A40. Les vues des télescopes notamment sont des mosaïques d'une douzaine d'images, raccordées avec l'application Photostich livrée avec l'appareil. Ces raccordements sont quelques fois problèmatiques (voir le panoramique de la plate forme d'observation ou encore une des vues du télescope), mais permettent malgré tout de sortir des images interessantes sans pour autant avoir de fish eye.

Ces images sont Copyright Alain Maury et les versions cliquées sont réduites d'un facteur 2 voir plus pour les mosaïques - Me demander pour toute publication.

Share this page

Contact Us

  • Address: Caracoles 400-2, San Pedro de Atacama, Chile
  • Email: infoSPAMFILTER@spaceobs.com
  • Phone: +56 (55) 2 566 278
  • Cellphone: +56 (9) 5217 3959 - No Whatsapp
  • Website: www.spaceobs.com

Next moons

15-12-2018
11:49 UT.

22-12-2018
17:50 UT.

29-12-2018
09:36 UT.

06-01-2019
01:29 UT.

Sponsors