San Pedro de Atacama Celestial Explorations

The complete solution to observe the Atacama sky

Warning

The page you requested is not available in your language so we show you in the default language

Un pied de jumelles - Jumelles 25x100 Celestron

Jumelles 25x100 Celestron

Depuis plusieurs années j'avais acheté des jumelles Celestron 25x100. J'avais choisi ce modèle d'une part pour le prix et pour leur qualité dans cette gamme de prix. Le champ est relativement grand, et la réalisation, sans être swarovskienne, est tout de même correcte.

Sur le ciel sans être d'une qualité irréprochable, elles donnent de bonnes images, avec un diamètre qui permet déjà de voir beaucoup des nébuleuses et galaxies accessibles à un télescope de même taille, la vision binoculaire en plus. La mise au point est faite sur chaque oculaire, et le champ donné par les oculaires est bien meilleur que dans certains modèles de jumelles de 100mm vendues au même niveau de prix. A l'oculaire, Oméga du Centaure est déjà résolu. Les belles nébuleuses du sud sont très impressionantes (Eta Carène, les nuages de Magellan). Les ballades dans la voie lactée montrent des dizaines d'objets qu'il faut ensuite identifier si on est curieux. Sur la lune et d'autres objets très brillants il y a néanmoins des irisations vertes et violettes (suivant la focalisation), mais dans cette gamme de diamètre il faut payer nettement plus pour avoir une qualité astronomique. Je les laisse en libre service durant mes tours, et donc il fallait un système facile d'utilisation pour des néophytes.

A bout de bras elles sont en gros inutilisables. Allongé sur un matelas, on peut observer, mais la fatigue vient vite, il est donc impensable d'utiliser de telles jumelles sans un trépied.

Design d'un trépied

Lorsque plusieurs personnes (donc de tailles différentes) doivent observer, il faut un trépied réglable en hauteur. J'ai calculé le trépied pour que les jumelles soient utilisables par de jeunes enfants, comme par des adultes de 2 mètres. En regardant sur le marché, on trouve plusieurs trépieds de jumelles, depuis des réalisations en bois, jusqu'à des trépieds du commerce assez chers. Je voulais une réalisation correcte, et économique. J'ai réfléchi plusieurs fois sur la manière de construire ce pied, en regardant sur internet, et ai commencé au fur et à mesure à accumuler les pièces qui pourraient me servir dans cette réalisation.

On voit ici une vue générale du pied terminé.

jumelle

J'ai finalement opté pour une colonne coulée dans le béton. A l'époque, j'ai juste trouvé un tube de coffrage en carton. J'avais une idée assez précise de la manière de réaliser un trépied mais je ne trouvais pas une bonne manière de faire l'axe d'azimut. Finalement, j'ai décidé d'utiliser un cadre de bicyclette

J'ai donc récupéré un cadre de bicyclette, que j'ai tronçonné. Je n'ai gardé que la fourche et l'axe du guidon. Le reste a été tronçonné et a été utilisé pour armer le béton de la base de la colonne. La fourche a été martelée jusqu'à rentrer dans le diamètre interne du tube en carton. Dessus, j'ai soudé un profilé en feraille de 30mm, puis un autre qui va dans le prolongement de l'axe et qui sert de support au parallèlogramme. Les deux vis du bas du parallèlogramme sont dans le prolongement de l'axe d'azimut. J'ai coupé une échancrure a la disqueuse dans le cadre et soudé une plaque, sur laquelle est soudée un écrou de 10mm sur laquelle se monte une vis de blocage en azimut.

Pour le parallèlogramme, j'ai utilisé des profilés aluminium carrés de 30mm de côté. J'ai acheté des vis de 6mm de diamètre et de 100mm de long. J'avais une tête munie d'une roue dentée et vis tangente que j'ai installé, mais finalement comme la rotation était trop lente, j'ai enlevé la vis sans fin. La tête est montée via une plaque assez large de téflon et une vis munie d'un écrou bloquant permet d'ajuster la dureté de la rotation en hauteur. Elle est très suave, vraiment sans problèmes. L'ensemble n'est pas d'une stabilité fantastique, mais une fois que l'on a pointé un objet ça reste sur place. Donc suffisant pour du visuel. J'aurais peut être du prendre du profilé alu de 40mm.

Pour l'équilibrage, j'ai vissé deux contrepoids à la bonne distance, et pour des raisons de sécurité on a monté aussi un petit coussin en mousse (que l'on appelle le punching ball) de façon à ce une personne utilisant les jumelles ne heurte pas une autre personne qui serait à l'autre extrémité du parallèlogramme. Disons, heurte, mais avec un amorti.

Le support de jumelles est réalisé avec un profilé alu en U de 40x100 que j'avais dans mon stock, il a été renforcé par des triangles en alu de 5mm d'épais. J'ai soudé une petite barre sur une vis d'un quart de pouce (le pas "Kodak) de façon à pouvoir monter et démonter ces jumelles facilement. On voit sur l'image cette vis en T

Me resterait à démonter tout le pied et peindre un peu tout dans une couleur uniforme, mais bon, pas une priorité, c'est normalement utilisé de nuit :)

tetejumelle

Je vais refaire un second pied sur le même modèle, sauf que depuis je suis arrivé à mettre la main sur du tube acier de 100m pour la colonne. Il faut que je retrouve un autre vélo à sacrifier :)

En gros ce trépied a du me coûter dans les 50 euros, avec les vis, les profilés alu. Le reste était de la récup, y compris le cadre de bicyclette, récupéree à l'atelier qui fait les réparations sur San Pedro.

Share this page

Contact Us

  • Address: Caracoles 166, San Pedro de Atacama, Chile
  • Email: infoSPAMFILTER@spaceobs.com
  • Phone: +56 (55) 2 566 278
  • Cellphone: +56 (9) 98 17 83 54
  • Website: www.spaceobs.com

Next moons

26-02-2017
15:00 UT.

05-03-2017
11:33 UT.

12-03-2017
14:54 UT.

20-03-2017
16:01 UT.

Sponsors