San Pedro de Atacama Celestial Explorations

The complete solution to observe the Atacama sky

Warning

The page you requested is not available in your language so we show you in the default language

Télescope azimutal de 45cm (445mm) à F/5

33cm c'est bien, mais 45cm, c'est mieux.

Nous avons commencé les tours en 2003 avec un C14, un Meade de 25cm, et un dobsonien de 33cm. Ce 45cm a été notre premier "grand" télescope. Aujourd'hui (2011) il est "normal" puisque nous avons 2 télescopes de 60cm et qu'un 72cm est en préparation. Je repense forcèment aux premières nuits d'observation et de l'enthousiasme à la vision des objets dans ce télescope.

Dscn8828red

Première image, faite le 13 Août 2006. Il paraît que les télescopes neufs attirent les nuages. En arrière plan le dobson de 33cm. A l'époque les télescopes étaient à même la terre, puis sur une plateforme en bois, puis aujourd'hui sur une terasse en béton, chaque télescope étant au centre d'un octogone de béton. La base du télescope est enterrée, la fourche arrive au niveau du sol.

La construction :

J'avais donc commandé un miroir de 45cm chez Discovery Telescopes, avec le secondaire attenant. J'ai choisi un rapport d'ouverture de F/5. Le star test est bon.

J'avais commencé la construction en 2005, lentement, puis un accident de moto m'a immobilisé plusieurs mois. J'ai repris la construction, toujours lentement en 2006 (pas pour des problèmes de mobilité, mais des problèmes d'argent, pour acheter les composants manquants).

Le grossissement minimum étant de 70 fois en gros avec un Nagler de 31mm, il semblait important de faire un système de suivi. Mais étant utilisé durant les tours, il semblait indispensable qu'il soit azimutal. Exit donc le dobson classique. Je sais que des personnes motorisent des télescopes qui tournent sur du téflon, mais je pense que pour un codeur, mieux vaut avoir des axes, et pour la motorisation, une roue d'entrainement. J'avais récupéré depuis des années une grosse butée à billes. J'avais aussi un ensemble de tubes permettant de faire l'avant du tube optique en pseudo Serrurier (pseudo parce que le Serrurier est une structure symétrique, là il n'y a que l'avant). Donc tout est tombé en place assez rapidement et logiquement. J'ai fait une caisse de bois pour le bas du tube, sur laquelle j'ai fixé la structure tubulaire. J'ai fait le barillet du miroir en m'inspirant assez vaguement des barillets Kriege/Berry (la construction du télescope dobson en anglais chez Willmann Bell). Le barillet est un 9 points à triangles flottants. Le barillet a été fait avec du tube carré d'acier de 25mm, qui permet de tarauder d'un côté à l'autre avec le même taraud. Le barillet peut se dévisser et pivote vers l'arrière ce qui permet de nettoyer le miroir sans avoir à démonter le tout.

Dscn8827red

Arrière du tube montrant le barillet. Sur le dessus du télescope, une cornière ajustable pour le pointeur laser.

Pour les axes, j'ai fait tourner des axes de 35mm par mon ami Roberto Castillo, qui m'a aussi fourni des paliers et un autre plat pour la base (on trouve plus de choses à Santiago qu'à Calama ou à San Pedro...).

J'ai fait modifier l'axe de ma butée à bille, et souder cette butée sur une jante de roue de camion bien lourde. A l'intérieur de cette jante il y a une plaque qui tient un palier qui centre la butée. En dessous, il y un codeur 5000 points. En fait lu en x4, donc 20000 points, donc quasi une minute d'arc de précision. Il a fallu centrer précisèment cette butée. Cette butée possède un pourtour qui va servir de disque de friction pour l'entrainement en azimut.

Dscn8819red

Vue du dessous, avec la position du codeur. Sous la plaque, un palier oscillant de 50mm permettant le centrage de la butée à billes

Dscn8822red

Ici on voit la butée à billes, soudée sur la jante. J'ai centré la base au comparateur, à moins d'un dizième de mm d'erreur de centrage. Le tout avant peinture.

J'ai fait la fourche avec une barre de 6 mètres de fer U de 50x100mm. Le tout découpé à la disqueuse et soudée chez un artisan local, parce qu'à l'époque j'avais déjà un poste à souder, mais pas la puissance électrique nécessaire pour l'utiliser :( . Un coup d'antirouille et peinture blanche. La base possède un déport qui avait pour vocation de monter une unité centrale de PC. Je l'ai laissée ainsi.

J'ai fait fondre un disque d'alu par Roberto, il a été usiné à Calama. Il mesure 48cm de diamètre pour 22mm de surface après rectification. Pour l'instant, j'ai juste fait deux freins en azimut et hauteur, un jour, un jour, il sera entraîné...

Observations :

Ben ça dépote...

Les amas globulaires, les vrais, ceux du sud, Omage Centauri et 47 Toucan, sont fantastiques, bien plus beaux que M13 au T60 du Pic. Les étoiles de la boîte à bijoux sont beaucoup plus colorées que dans le 33cm. Les spires de M83 sont bien mieux visibles, les dentelles pêtent de détails, la nébuleuse Saturne est bien verte, bref, c'est tout bon. D'un autre côté, Eta Carène déborde un peu de partout dans le champ, et de la même façon que je garde mon petit 200 pour certains amas ouverts, là je ne pense pas que ça soit adapté pour tout. D'autant plus que tant que je n'ai pas encore d'entraînement, les objets sortent vite du champ.

Me reste encore à faire une plateforme en bois autour du télescope, qui va arriver à la hauteur du bas de la fourche, de façon à pouvoir utiliser un escalier stable pour pouvoir pointer les objets trop hauts dans le ciel que nous ne pouvons pas montrer en toute sécurité.

La suite....

A l'utilisation ce télescope a été agréable, même si le bafflage n'est pas parfait. Comme j'observe toutes les nuits, y compris avec la presque pleine lune, il est très important d'avoir un bafflage parfait, et un pare lumière très long, genre 50cm à l'avant du tube.

Nous étions vraiment content de ce télescope et par la suite j'ai commandé ensuite une optique de 45cm à la même compagnie, mais à F/4.1. Entre ces deux télescopes une évolution au niveau de la réalistion. Par la suite, j'ai ensuite monté un T60, puis un autre. Chacun a été différent du précédent. Aujourd'hui je n'utilise plus de bois dans mes télescopes et à terme il faudra redonner une nouvelle vie à ce télescope. L'entraînement est toujours d'actualité.

Share this page

Contact Us

  • Address: Caracoles 166, San Pedro de Atacama, Chile
  • Email: infoSPAMFILTER@spaceobs.com
  • Phone: +56 (55) 2 566 278
  • Cellphone: +56 (9) 98 17 83 54
  • Website: www.spaceobs.com

Next moons

21-08-2017
18:31 UT.

29-08-2017
08:14 UT.

06-09-2017
07:04 UT.

13-09-2017
06:26 UT.

Sponsors