San Pedro de Atacama Celestial Explorations

La solution complète pour observer le ciel d'Atacama

Mise en station d'une monture équatoriale dans l'hémisphère sud

Comment aligner une monture équatoriale dans l'hémisphère sud
- Je vais considérer ici que vous souhaitez mettre en station une monture équatoriale allemande du commerce, munie d'un viseur polaire permettant de centrer la pseudo étoile polaire sigma Octantis.
Pseudo parce que dans le meilleur des cas elle est vraiment limite à l'oeil nu, et que par ailleurs la zone en question est assez pauvre en étoiles. Je vis dans l'hémisphère sud depuis 15 ans maintenant, et j'ai du aligner de nombreuses fois des montures, ce qui suit est ce qui me semble la procédure la plus rapide et la plus sûre.

Matériel requis :

Je vous conseille de vous munir également d'une paire de jumelle genre 7 ou 10x50, et si possible d'un pointeur laser vert.

J'utilise également une carte stellaire numérique, qui peut, au plus simple, être un logiciel de carte du ciel sur téléphone ou tablette. C'est utile pour retrouver l'orientation de la figure que l'on cherche à identifier dans le ciel au moment de l'observation.

Le viseur polaire des montures étant généralement une petite lunette de 15, 20 ou au mieux 30mm de diamètre, il est difficile de l'utiliser pour s'y retrouver facilement.
De plus les viseurs polaires sont faits pour l'hémisphère nord, et la procédure qui consiste à ajuster le mois et l'heure d'observation ne fonctionne pas puisque par ici le ciel tourne dans le bon sens, pas à l'envers comme dans le nord :) On se base juste sur l'orientation du quadrilatère d'étoiles dont sigma Octantis fait partie.

Procédure :
Je pars de Beta de l'hydre. C'est une étoile de magnitude 2.8, qui se trouve juste à côté du petit nuage de Magellan. Elle forme un triangle bien visible avec le petit nuage et l'amas globulaire 47 Toucan de magnitude 4
Elle est facilement identifiable. A ma latitude elle est quasi circumpolaire, même si par moment elle peut être assez au ras des paquerettes.
Il faut avoir une idée approximative de où se trouve le pôle céleste sud. L'idée est que le grand nuage, le petit nuage et le pôle forment un triangle vaguement équilatéral.
Si vous n'avez jamais observé dans le sud, au pire, une orientation à la boussole peut être utile :) ou la reconnaissance de la zone avec les étoiles brillantes avec votre logiciel de cartographie stellaire. Dans la carte qui suit, LMC et SMC sont respectivement le grand et le petit nuage de Magellan (Large Magellanic Cloud et Small Magellanic Cloud).

Une fois beta de l'hydre identifiée et pointée aux jumelles, on se dirige vers le pôle avec les jumelles. A un champ de jumelles on doit rencontrer les 3 gammas de l'octant. C'est une figure assez caractéristique, qui fait un triangle dont la pointe est vers le pôle céleste sud.
Ne me demandez pas pourquoi ces trois étoiles (de magnitude 5.1, 5.7 et 5.9) sont gamma1, gamma2 et gamma3, en tout cas c'est un astérisme bien visible. Elles auraient pu être nommées gamma, delta et epsilon ?
En continuant dans la même direction, à un champ et demie des trois gammas de l'Octant on trouve le champ de sigma Octant. Il est constitué d'un quadrilatère, et sigma Octant forme avec deux autres étoiles une petit ligne droite.

pole4

Même champ mais avec une orientation différente

pole2

La copie de la carte du ciel (issue de PRISM) donne la position du pôle céleste, mais en règle générale, une fois trouvé sigma octant aux jumelles, je la pointe avec le laser (donc de manière à voir le laser dans le champ des jumelles) et regarde en gros à l'oeil nu où la zone se trouve dans le ciel (à la verticale de telle étoile brillante, etc...).

Sur cette carte, j'ai surligné en blanc le quadrilatère que l'on voit souvent dans les viseurs polaires de la plupart des montures. Ce quadrilatère est assez caractéristique, ainsi que les deux étoiles partant de sigma Octant.

Evidemment, il faut imaginer qu'au cours de la nuit et de l'année, l'orientation de cette carte va changer, mais à partir de Beta de l'Hydre, en allant vers la direction du pôle sud on trouve facilement les 3 gammas de l'Octant.
J'aligne environ la monture sur la zone, et ensuite, je place le laser dans le viseur polaire de façon à le voir sortir via le viseur polaire et regarde aux jumelles où je suis et comment je dois bouger la monture. Il faut un peu de pratique pour bien centrer le laser dans le viseur polaire de manière à ce qu'il ressorte sur le ciel, mais avec un peu d'habitude on y arrive.
Une fois que le laser placé dans le viseur polaire pointe la zone, je regarde dans le viseur polaire et j'identifie sigma octant sans problèmes, je déplace la monture pour mettre l'étoile où elle doit être avec l'orientation nécessaire.
On remarquera au passage qu'à part Astrophysics qui offre un vrai viseur polaire coudé sur ses montures, pour les petites chinoiseries, c'est un viseur droit de tout petit diamètre, et donc qui exige à pas mal de contorsions sous la monture pour vaguement voir les étoiles.

Ici une photographie à grand champ de la voie lactée, avec Sigma Octantis annotée. On voit Beta de l'hydre juste au dessus de l'avant du télescope, puis les trois gammas et on reconnaît bien la zone indiquée sur les cartes ci dessus. A noter que cette image représente les conditions les plus mauvaises, aucun des deux nuages de Magellan n'étant visible. A noter aussi que ma méthode ne marche pas bien dans ces conditions lorsque l'on se trouve plus au sud du Chili (ou plus au sud tout court), ou dans une vallée.

vialacteaconsigma

Bonne chance,

Version du 13 Février 2015, modifiée Juin 2016

Partager cette page

Nous contacter

  • Adresse: Caracoles 166, San Pedro de Atacama, Chile
  • Email: infoSPAMFILTER@spaceobs.com
  • Teléphone: +56 (55) 2 566 278
  • Portable: +56 (9) 98 17 83 54
  • Site Internet: www.spaceobs.com

Prochaines lunes

21-08-2017
18:31 UT.

29-08-2017
08:14 UT.

06-09-2017
07:04 UT.

13-09-2017
06:26 UT.

Sponsors