Astrologie...

A la limite il est presque vexant de devoir écrire, au 21ème siècle, un texte sur l'astrologie. Trouvez-vous des textes écrits par des chimistes expliquant en quoi l'alchimie n'était qu'une vaste fumisterie ? Tout le monde sait que l'alchimie n'était qu'une fausse piste et n'a jamais donné aucun résultat. De la même façon qu'aucun chimiste considère la matière en termes de 4 éléments (eau, terre, vent, feu), aucun astronome ne "croît" en l'astrologie. Sauf que l'astrologie existe encore, maintenue bien vivace entres autres par des patrons de presse soit ignorants, soit cupides, soit plus vraisemblablement les deux, des astrologues incultes sur la réalité de l'univers qui nous entoure et un public à qui on donne un droit de vote sans se demander s'ils en sont réellement dignes.
Paroles dures, non. Si une personne est assez crétine pour imaginer que des planètes situées à des millions de kilomètres de la nôtre, vues en avant plan d'étoiles qui sont à des millions de milliards de kilomètres gouvernent notre vie, comment espérer pouvoir choisir intelligemment ceux qui nous gouvernent réellement... Dans ce texte, je ne pense évidemment pas convaincre les astrologues, irrécupérables qu'ils sont, mais vous informer vous, lecteurs, des tenants et aboutissants de cette croyance ridicule. Étant un texte de communication scientifique il utilise les termes précis lorsqu'ils sont nécessaires.

Les origines :
Je les ai décrites assez longuement dans mon texte pour mécréants, je les rappelle ici.
La vision du "monde" à l'œil nu est vraiment très trompeuse. Tout ce que l’on voit et interprète de façon immédiate est faux. On voit le ciel tourner, or évidemment c'est la Terre qui tourne, on voit la Terre plate, sauf qu'elle est ronde, on voit toutes les étoiles à la même distance, or elles sont toutes à des distances différentes. Le soleil, un astre chaud, brillant dont on voit le diamètre apparent n’a évidemment rien à voir avec les étoiles qui sont de petits points froids dans le ciel de la nuit. Faux, le soleil est une étoile. On voit de temps en temps une étoile passer en un instant dans le ciel, un point de lumière. Donc des étoiles filantes. Les étoiles filantes ne sont pas des étoiles mais des micro-astéroïdes qui brûlent en rentrant dans l’atmosphère. La terre est la base de l’univers, et il existe 5 astres qui se déplacent dans un plan. Nous ne saurions être une de ces « plan »ètes. Or, on le sait aujourd’hui et depuis 400 ans, la Terre est une planète.
A l’œil nu, le monde se voit comme une terre plate en bas, et un globe avec des petits points lumineux en haut. Les astrologues en sont encore là, et ceux qui les écoutent pas beaucoup plus loin.
Personne dans l'antiquité n'a idée de la distance réelle des astres, et personne ne va imaginer des chiffres aussi ahurissants que des millions de milliards de kilomètres pour les étoiles proches. Quelques milliers de kilomètres seraient déjà très très éloignés pour l'époque. On voit le ciel tourner, et progresser lentement de nuits en nuits, jusqu'à revenir à la même vision un an plus tard. On voit la lune et le soleil changer de position. La lune tourne bien autour de nous, mais nous tournons autour du soleil, personne ne s'en rend compte évidemment. Il y a 5 étoiles qui se déplacent de façon "bizarre" dans le ciel. Le fait qu'elles se déplacent est déjà bizarre, pourquoi celles-là et pas les autres, mais en plus à la place de se contenter de tourner, comme la lune, certaines fois elles ralentissent jusqu'à s'arrêter, repartent dans l'autre sens, ralentissent, puis reprennent progressivement leur marche dans le "bon" sens. L'autre fait, facile à observer, est qu'elles tournent toutes dans le même plan, et c'est par ailleurs pour cela qu'on les appelle les planètes. Pas tout à fait, en grec, planis veut dire plan, mais planes veut dire errante. Évidemment ne comptez pas sur un astrologue pour vous montrer les planètes, il ne les observe jamais, et ne saurait pas reconnaître Saturne d'une étoile quelconque.
La première explication retenue pour les planètes (chez les sumériens par exemple) est que ces astres sont des dieux. Et les sumériens ne seront pas les seuls. Nos noms de planètes sont des dieux romains : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne... Pourquoi les dieux seraient ils au-dessus de nous ? Serait-ce simplement parce que lorsque nous sommes petits, l'autorité vient d'en haut ? Il y a certainement là une part de l'explication, l'autre part vient qu'à l'œil nu le ciel est bien différent de la Terre. Pratiquement toutes les cultures vont séparer le ciel de la Terre. "Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre" dit, par erreur, la Bible. Pas la première erreur, ni la dernière contenue dans ce texte suranné. Aujourd'hui nous savons que l'univers (donc le ciel) existe depuis 14 milliards d'années et que le système solaire existe depuis seulement 4.5 milliards d'années, on est très loin d'une simultanéité entre ces deux événements. On remarque que les étoiles brillent éternellement. Sur terre, aucun "feu" ne brille éternellement. Les étoiles tournent éternellement, sur Terre rien de bouge éternellement, pas de mouvement perpétuel, tout est condamné à une fin certaine, nous, par exemple. Les astres ne tombent pas, preuve qu'ils n'obéissent pas aux mêmes lois qu'ici-bas. Mais au-delà de ces grandes différences, presque tout est prévisible, on sait que les étoiles ne bougent pas (leur position relative est fixe) on sait que la Lune et les planètes se déplacent dans un plan (appelé l'écliptique, mais aussi le zodiaque chez les astrologues). Beaucoup plus rarement, certains événements nous surprennent. Une éclipse (de lune ou de soleil, personne n'a compris leur mécanisme à l'époque), le passage d'une comète, une pluie d'étoiles filantes, plus rarement aussi l'apparition d'une étoile dans le ciel suivi de sa disparition progressive (nova ou beaucoup plus frappant, une supernova). Autant de phénomènes inexplicables à l'époque.

Imaginez l'impact d'une telle observation, si le ciel est le domaine des dieux, que peut signifier le passage d'une comète incongrue dans le ciel ? Imaginez une tribu, qui voit une comète passer dans le ciel (elles passent lentement, se déplaçant petit à petit dans le ciel, leur passage dure de quelques semaines à quelques mois). Quelques temps plus tard, se produit un événement local, la mort du chef de la tribu ou autre événement local d'importance. L'interprétation est toute trouvée, la comète a été envoyée par les dieux pour annoncer la mort du chef. Cette vision du monde, ridicule, catalyse encore aujourd'hui l'organisation de nos sociétés. Parce que très rapidement les rois vont payer des personnes pour observer le ciel et ne manquer aucun "message" des dieux. Ceci est le début non seulement de l'astrologie (la croyance ridicule qu'il y a une quelconque relation entre la position de certains astres et le déroulement de nos petites vies) mais aussi de la religion, bien plus tard de la science et de la société telle qu'elle est organisée encore aujourd'hui.

En imaginant une relation entre le ciel (donc le divin) et le roi, le pouvoir se sacralise, et devient donc intouchable. Les sociétés, au départ des hordes avec un mâle dominant comme chef, vont prendre une organisation qui nous est toujours familière : un roi, relié au ciel, une clique d'astronomes/astrologues/prêtres/menteurs, et juste pour bien asseoir le pouvoir une armée, et en dessous évidemment le bas peuple. Le roi est soit directement un dieu (le pharaon, mais aussi Hiro Hito au Japon jusqu'en 1945). Il est le fils du soleil, comme l'Inca, un descendant des dieux ou de leurs prophètes (le Maroc d'aujourd'hui où le roi est "représentant légal de dieu sur terre"), etc... Qui va oser critiquer une autorité qui vient du ciel, donc des dieux ? La clique qui l'entoure voit évidemment qu'il n'en est rien (il mange, défèque, dort, ronfle, etc...), et soit maintient le mensonge, parce qu'elle en profite, soit va trouver une autre formulation. Le dieu est au ciel, mais le roi communique régulièrement avec lui. Dans la Chine impériale, l'empereur se retire chaque année dans un temple spécial pour demander aux dieux d'accorder de bonnes moissons. Il possède des astrologues et s'ils manquent une observation, ou qu'ils l'interprètent mal, ils se font raccourcir environ d'une tête. La présence de l'armée est importante, et certaines fois dangereuse, la triplette du pouvoir pouvant certaines fois subir des permutations. En Iran aujourd'hui, les curés sont au pouvoir, le pouvoir politique est bidon, mais maintenu en place par les curés et l'armée. Il est difficile de compter le nombre de militaires qui ont pris le pouvoir par le passé. Relisez la page sur Akhenaton, pharaon d'Egypte qui décida que le peuple pouvait prier les dieux seul, sans avoir besoin de prêtres, et voir comment il fut déposé. Toutes les combinaisons de prise de pouvoir seront tentées, sauf qu’en pratique, ces coïncidences entre des événements célestes "fonctionnent" certaine fois et d'autres non. Parce que deux suites d’événements non reliés vont certaines fois "tomber au même moment" et d'autres fois non.

Au fur et à mesure du temps, les choses vont se décanter et les inexactitudes des différents phénomènes, le manque de relations entre eux vont faire apparaître des divergences. On aura donc une séparation de tout ce beau monde, certains pensant qu'il y a des influences entre les astres et la vie des humains, mais sans relation avec les dieux, ce sont les astrologues. Certains pensant qu'il y a un ou des dieux, il a bien fallu avoir un ou des créateurs pour tout cet univers, mais que ces derniers ne communiquent pas de cette façon avec les humains (la preuve, assez souvent ça ne marche pas), tout en continuant à soutenir d'une façon ou d'une autre le pouvoir en place, donc la religion. A part le bouddhisme, les religions rejettent l'astrologie. Il y a ceux qui pensent que le ciel est intéressant en soit (les astronomes, mais séparés clairement des astrologues à partir du 17ème siècle) et les menteurs qui ne vivent que pour le pouvoir et autour du pouvoir (vous l'aurez deviné.. les politiques, courtisans, etc...) et que le ciel ne préoccupe absolument pas... Encore que... Souvenez-vous de Miterraon avec sa rose, visitant le Panthéon pour son intronisation...

Une autre évolution est que d'astrologie royale, à cause de l'offre et la demande (relire "Obélix et compagnie" pour bien comprendre cette notion), est que l'astrologie va se démocratiser. Le roi, puis la cour, puis le peuple. Finalement tous les humains sont concernés par les planètes, ce qui représente toute de même un marché plus vaste et plus porteur.

Lorsque l'astronomie se développe, que l'on comprend que le ciel que l'on voit n'est pas relié au divin, l'organisation de certaines sociétés va changer. Galilée dit que la lune est terreuse, donc pas si "céleste" ou "divine" que ça. Plus tard, Newton développe la loi de la gravité universelle. Le mot "universelle" est la première fois que l'on unit de cette façon le ciel et la terre. Le lien entre le roi et le ciel s'amincit. La traductrice de l'œuvre de Newton en France est la marquise du Châtelet, aidée par Voltaire. La révolution française ne fait que confirmer que l'ancienne vision du monde s'écroule. Comment aurait-on osé guillotiner le roi si l'on avait réellement cru qu'il était de droit divin ? La résistance des autres monarchies causera de nombreuses guerres. Les guerres révolutionnaires, Napoléon, qui va pour la première fois faire l'unité allemande, la défaite de 1870, la première guerre mondiale, et la seconde étant la conséquence des conditions désastreuses faites à l'Allemagne en 1920 (mais qui ne sont que les mêmes que celles que l'Allemagne a faite à la France après 1870).

En France, c'est en 1682 que Louis XIV interdit la pratique de l'astrologie en France. Galilée commence ses observations en 1610, et 70 ans plus tard, la rupture est déjà nette entre les astronomes et astrologues. Le problème étant que les astrologues ont tendance à nager dans l'ésotérisme. A l'époque les mariages sont arrangés, et comme les femmes de 20 ans sont généralement plus belles que celles de 60 (les hommes aussi, je sais, mais à l'époque c'est l'homme qui décide), il y a de nombreux mariages entre de vieux hommes et de jeunes femmes. Lorsque la femme mûrit un peu, elle vit avec un vieillard difficile à assumer, et certainement plus capable de répondre à certaines aspirations. La dame visite donc son astrologue pour savoir si les "astres" prévoient une fin prochaine au gâteux. Après plusieurs visites, il est fréquent que la dame reparte avec quelques flacons qui pourront aider la destinée. L'affaire des poisons sonne le glas de ce genre de pratiques et l'édit de Juillet 1682, que la république semble avoir oublié :) interdit la pratique de l'astrologie en France.

Aujourd'hui une grande majorité des astronomes sont athées et aucun ne croient à l'astrologie. Pratiquement aucune des religions ne pratique l'astrologie, sauf le bouddhisme. Voir le Dalaï Lama : «Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.» Comme disait Thierry Lhermite dans "le père Noel est une ordure": "c'est cela, oui, c'est celaaa...". N'empêche qu'il continue à être reçu de par le monde par beaucoup de dirigeants politiques,qui ont peut être un besoin de se sacraliser ? N'existe-t'il pas au Tibet un quelconque parti politique, représentatif de la société civile, et qui pourrait servir d'interlocuteur décent ?

Les astrologues pataugent dans une boue ésotérique, tentant d'utiliser des termes vaguement scientifique comme "les énergies", etc... Pour noyer le poisson. Elle ne survit réellement que parce que la société a peur de la science. Lorsque l'on est dans la détresse, on consultera plutôt un astrologue, qui trouvera un coupable à vos problèmes quelque part dans le ciel qu'un psychologue qui va voir un peu de plus près quels sont vos problèmes réels.

Je ferais tout de même une exception à l'astrologie, ou du moins à l'idée que les astres peuvent influencer la vie des humains. Le cas des astronomes observateurs... Nous sommes les seules personnes au monde dont la vie peut être modifiée par les astres : Telle éclipse de soleil a lieu sur tel continent et nous allons devoir économiser pour nous payer le voyage, telle comète passe dans le ciel et nous ne dormons plus pendant quelques semaines, etc... mais pour le public général, le ciel n'existerait pas que leur vie serait identique. Dommage pour eux, ils ne savent pas ce qu'ils manquent...

Vision du monde

La vision des astrologues, pour revenir à eux, est la vision ancestrale du monde, la terre est plate, n'est pas une planète, les étoiles sont sur un globe autour de nous, pas trop loin. Les planètes se déplacent sur ce globe. La vision n'a pas changée depuis des millénaires et le discours est basé sur des analogies vaseuses (au mieux) plutôt que sur un raisonnement correct. Ce qui est évident, sinon ils ne seraient pas astrologues, mais astronomes.

Peu importe les distances, tout le ciel est un globe, ainsi Mars ou Pluton sont aussi importantes l'une que l'autre. Mars est au mieux à 55 millions de kilomètres de la Terre (déjà une distance substantielle) et Pluton dans les 6 milliards de kilomètres, un bon facteur 100, mais peu importe. Idem, en physique, le bon sens impose que les forces évoluent suivant le carré de la distance, en astrologie, ni au carré ni au cube, ni en fonction de la distance, tout est à plat. En fait, peu importe que les étoiles soient à des centaines d'années lumières, elles influent sur votre vie.

Les analogies, comme vous le verrez plus tard fonctionnent à merveille: Vénus est belle (visuellement, dans le ciel), donc c'est la planète de la beauté, de la féminité, etc...

Les constellations

Une des premières choses que fait votre cerveau lorsque vos yeux s'ouvrent est d'analyser ce qui est devant vous et de décrire les objets... J'ouvre mes yeux et je vois... là, en ce moment, surtout un écran d'ordinateur, mais sinon les rideaux de ma fenêtre, la télévision dans le coin, etc... Ceux qui dans la haute préhistoire n'étaient pas capables de décrire leur environnement sont passés à la trappe de la sélection naturelle. Il y avait un tigre devant moi, je ne l'ai pas vu. Dommage... Cette aptitude à voir des formes fait également que nous sommes capables de voir des dessins dans les nuages, dans le sol, sur un tapis, etc... Dans le ciel également. Le mot technique correspondant à cette capacité de voir des formes qui nous sont courantes est la paréidolie. Transposé au ciel, les humains vont voir également certaines formes. Certaines étoiles forment des dessins, ici un scorpion, là une casserole, là encore un cheval. Les étoiles étant distribuées dans le ciel plus ou moins au hasard, certaines constellations sont assez bien visibles, et d'autres ne ressemblent absolument à rien. Il y a plus d'étoiles dans la direction de la voie lactée, mais l'emplacement des étoiles relève en première approximation du hasard, personne n'est allé les placer là de façon à ce que nous puissions voir des formes spéciales. Donc dans certains cas, la constellation est visible, dans d'autres il faut pas mal d'imagination, dans d'autres encore, il faut être victime d'hallucination pour voir ici un bélier, là un crabe, ou un loup. Par ailleurs, nous savons que toutes ces étoiles que nous voyons ne sont pas à la même distance de la Terre. Dans la constellation qui s'appelle la Vierge (avec beaucoup d'imagination), il y a un facteur 11 entre l'étoile la plus proche et l'étoile la plus lointaine de celles qui forment le dessin de la constellation. Et d'aucune de ces étoiles le soleil n'est visible à l'œil nu. La distribution des étoiles en diamètre dans la voie lactée est telle qu'il y a beaucoup d'étoiles de petite taille (comme le soleil, jusqu'à 10 fois plus petit que le soleil) et assez peu d'étoiles de grandes tailles, et pratiquement aucune étoile de taille intermédiaire. Évidemment on voit plus et de beaucoup plus loin les étoiles géantes. La vérité est que dans les étoiles que l'on voit dans le ciel, il n'y a que très peu d'étoiles desquelles on pourrait voir le soleil. A 30 années lumières, le soleil devient invisible à l'œil nu, et beaucoup plus proche de nous, depuis Saturne, la Terre elle-même est à la limite de visibilité. Le soleil se trouve dans une galaxie, la voie lactée, qui mesure 100000 années lumières de diamètre. Le soleil devient invisible à l'œil nu à partir de 30 années-lumière. Imaginez un disque de un mètre de diamètre, fait de 400 milliards de tous petits points. Le soleil est tellement petit qu'il n'est visible qu'à 0.3mm de distance. La terre...Depuis Pluton, par exemple, la terre s'éloigne au mieux de 1.3 degrés du soleil (en gros un peu moins que trois diamètres de la lune) et nécessiterait une bon télescope pour être aperçue. De là à savoir ce qui se passe sur Terre à l'instant précis... Évidemment lorsque l'on imagine que tout le ciel est à la même distance de nous, on peut se sentir le centre du monde, la raison même pour laquelle tout l'univers existe. Hélas, trois fois hélas, ce que l'astronomie à découvert est exactement l'opposé, nous vivons sur une petite planète, tournant autour d'une petite étoile, quelque part dans la banlieue galactique, dans une galaxie parmi 100 milliards d'autres, nous ne sommes _pas_ le centre du monde, et il faut être bien borné et/ou ignorant pour imaginer le contraire.

Les constellations du zodiaque

La Terre tourne autour du soleil (du moins pour un astronome), et donc nous voyons le soleil tourner autour de nous (pour les astrologues). Vu de la Terre, les planètes le soleil et la lune sont approximativement dans le même plan. La bande du ciel dans laquelle ces objets se déplacent s'appelle l'écliptique (pour les astronomes) ou le zodiaque (pour les astrologues). Le zodiaque comprend en première et grossière approximation 12 constellations. Divisée en 12 zones égales alors que sur le vrai ciel elles sont vraiment loin d'être égales. Chaque année à la même date, le soleil est vu dans telle ou telle constellation, qui n'est pas visible (vu que le soleil s'y trouve, elle a tendance à être "de jour" :)). La constellation dans laquelle se trouvait le soleil au moment de votre naissance est votre "signe astral". Sauf que....la précession des équinoxes (la Terre possède un mouvement d'oscillation de son axe, sur une période de 25700 ans) a déplacé les "signes" depuis la création de l'astrologie dans l'antiquité. Donc pour les astrologues, le soleil ne se trouve pas où il est réellement, mais dans un monde virtuel, propre sur lui, divisé en 12 zones égales.

Je reproduis ici le tableau qui se trouve sur la page wikipedia consacrée au zodiaque :

Constellation Signe astrologique
Passage du Soleil dans le signe
Nombre
de jours
Passage du Soleil dans
la constellation
Nombre
de jours
Bélier Bélier
21 mars - 19 avril
30 18 avril - 13 mai 25,5
Taureau Taureau
20 avril - 20 mai
31 13 mai - 21 juin 38,2
Gémeaux Gémeaux
21 mai - 21 juin
32 21 juin - 20 juillet 29,3
Cancer Cancer
22 juin - 22 juillet
31 20 juillet - 10 août 21,1
Lion Lion
23 juillet - 22 août
31 10 août - 16 septembre 36,9
Vierge Vierge
23 août - 22 septembre
31 16 septembre - 30 octobre 44,5
Balance Balance
23 septembre - 23 octobre
31 30 octobre - 20 novembre 21,1
Scorpion Scorpion
24 octobre - 22 novembre
30 20 novembre - 29 novembre 8,4
Serpentaire Serpentaire
30 novembre - 16 décembre
19 29 novembre - 18 décembre 18,4
Sagittaire Sagittaire
23 novembre - 21 décembre
29 17 décembre - 20 janvier 33,6
Capricorne Capricorne
22 décembre - 20 janvier
30 20 janvier - 16 février 27,4
Verseau Verseau
21 janvier - 18 février
29 16 février - 11 mars 23,9
Poissons Poissons
19 février - 19 mars
29/30 11 mars - 18 avril 37,7

On voit sur ce tableau la présence du Serpentaire. Le soleil ne reste que 8 jours dans le scorpion et passe un temps nettement plus grand dans une autre constellation, officiellement appelée Ophiuchus, mais vendue par les astrologues sous le nom de "Serpentaire". Il y a une treizième constellation du zodiaque que certains astrologues utilisent, d'autres non. Mais rien de grave, ce n'est pas seulement pour cette raison que l'astrologie est un art bidon. Si on prend Pluton, qui est incliné par rapport au zodiaque d'un angle de 17°, c'est 25 constellations qu'il faudrait prendre en compte... Si on prend en compte les astéroïdes, ce que certains audacieux prétendent faire, c'est tout le ciel qu'il faut prendre en compte.

Les constellations du zodiaque, datant de l'antiquité, sont évidemment imprégnées d'alchimie, il y a des constellations d'eau, de feu, d'air, de terre.

Les astrologues évidemment ne regardent jamais le ciel, peu leur importe. Ils devraient... Lorsque l'on regarde le ciel, on voit des étoiles. Pourtant lorsque l'on regarde les constellations en général, on a beaucoup de mal à comprendre pourquoi telle s'appelle ainsi et telle autre d'une autre façon. Évidemment les étoiles qui sont dans le plan du système solaire influent votre vie, celles juste à côté, ou éventuellement plus proches que celles du zodiaque ne comptent pas. N'a pas les propriétés magiques n'importe quelle étoile... Sinon où va t'on ?

Analogies trompeuses

L'astrologie babylonienne, celle qui est la plus répandue dans notre civilisation est centrée autour du soleil. La position du soleil au moment de votre naissance est censée déterminer votre vie, il est bien connu que toutes les personnes qui naissent le même jour ont le même caractère. L'astrologie chinoise est basée sur Jupiter, qui tourne en 12 ans, et l'astrologie chinoise utilise un cycle de 12 années (années du chien, de la vache, de la machine à laver, etc...). Les mayas, eux considéraient Vénus comme un astre important. En astrologie locale donc, le soleil est la base, et on va attribuer à la lune et aux planètes des "significations", des "pouvoirs" qui en fait sont basés sur leur aspect visuel (à l'œil nu). Il y a aussi relation entre les noms romains des planètes et leurs "propriétés astrologiques". Hélas, là aussi, la vérité découverte par les astronomes est toute autre, et si nous étions assez idiots pour nous baser sur des analogies identiques, mais avec nos connaissances actuelles, l'astrologie serait bien différente...

Mercure est proche du soleil, tourne en 88 jours autour de lui, donc en gros un mois au-dessus du soleil, un mois proche du soleil, un mois en dessous du soleil, son mouvement apparent est très rapide, on voit facilement son déplacement de nuit en nuit, même si elle n'est visible qu'en début ou en fin de nuit. Donc... Mercure, dieu des voleurs, des marchands, il représente un caractère nerveux et vif. Ce que les astronomes ont découvert est que Mercure est une planète un peu similaire à la lune, géologiquement morte, pas d'atmosphère, soumise à une température intense du soleil qui a gardé la marque des cratères des astéroïdes qui sont rentrés en collision avec elle.

Vénus à l'œil nu est très belle, c'est l'astre le plus brillant derrière le soleil et la lune. Elle est donc la beauté, la féminité, etc... La planète Vénus a une atmosphère épaisse, une température au sol de l'ordre de 400°, une pression atmosphérique au sol 93 fois supérieure à notre pression atmosphérique. L'atmosphère est parcourue de nuages d'acide sulfurique... Tout à fait l'image de la beauté et de la féminité...

La Terre n'est pas une planète chez les astrologues, elle n'a donc aucune forme d'"influence" sur les humains, même s'il semble qu'elle soit tout de même la planète la plus proche des humains. Le matériel dont est fait la Terre ne doit pas être bon, il manque de jus, c'est clair :).... Bizarre non ?. Là encore erreur assez grave, si les astronomes sont prêts à reconnaître une quelconque forme "d'influence" d'une planète sur les humains, c'est bien la Terre qui est la seule candidate. Votre vie aura tendance à être différente si vous êtes nés au Bengladesh ou en Chine, aux USA ou en Europe... Mais bon, pour les astrologues, circulez rien à voir, la Terre n'a aucune influence sur nous.

La Lune : elle est changeante, donc... évidemment, féminine. Qui oserait critiquer un tel postulat. C'est le seul satellite dans le système solaire digne d'intérêt pour les astrologues. Il y a plusieurs satellites de planètes bien plus gros que la lune, mais pour une fois, la distance de la lune est prise en compte à son avantage. En fait, dans l'antiquité on n'imaginait pas que les planètes puissent avoir des satellites vu que la Terre qui avait un satellite n'était pas une planète. Titan (autour de saturne) et Ganymède (autour de Jupiter) sont plus gros que la planète Mercure et à peine plus petits que la planète Mars, Callisto (autre satellite de Jupiter) est du même ordre de taille que Mercure. Eux ne comptent pas, la lune qui est en gros la moitié de taille de ces satellites, si. La lune est évidemment tout sauf changeante. Vu de la Terre, le soleil l'éclaire différemment (il y a des jours et des nuits sur la lune). Géologiquement la Lune est comme Mercure un astre mort. Aucune atmosphère, pas de vent, pas de pluie, aucune tectonique de plaque. A la surface de la lune, de nombreux cratères présents depuis des milliards d'années alors que sur terre, ces cratères ont tous été effacés depuis des millions d'années par notre planète changeante...

Mars, la planète rouge. Disons au mieux ocre, orange, peut-être. Elle tourne autour du soleil en 2 ans environ, nous en un an, et donc nous passons près d'elle en gros tous les 2 ans et 50 jours. A certaines périodes elle est de l'autre côté du soleil (vu de la Terre). Donc soit lointaine, soit plus proche. Par moment elle apparaît comme une étoile assez ordinaire, d'autres moments et pour quelques mois c'est un astre brillant et orangé. On va évidemment l'associer au sang, a la guerre, aux professions militaires, etc... La couleur de la planète mars lui vient de l'oxyde de fer, donc... de la rouille, donc assez loin de l'agressivité militaire...

Jupiter est une grosse planète (11 fois la Terre). Comme elle est 6 fois plus loin du soleil que ne l'est la Terre, c'est une planète dont l'éclat est à peu près constant dans le ciel. Constance, brillance, donc le père, l'autorité, etc... C'est une planète de gaz, et il n'y a pas plus changeant que Jupiter. Certaines années certaines bandes à sa surface disparaissent, puis réapparaissent. A nouveau, les astrologues sont tombés à côté de la plaque.

Saturne est plus lointaine, se déplace lentement dans le ciel (une rotation en un peu moins de 30 ans), brille d'un éclat jaune. Planète maléfique lit-on sur un site d'astrologie. Pour un astronome, Saturne est certainement la plus belle chose à voir dans le ciel, même avec un petit télescope. Pour une fois qu'il y avait une planète de la beauté, les astrologues se sont, encore, trompés....

Je ne continuerai pas avec Uranus, Neptune, l'utilisation ou non de Pluton, Sedna, Eris, Cérès, Charon, tous découverts bien après l'astrologie antique, mais que les astrologues au fur et à mesure de nos découvertes et de leurs délires ont affublés de telle ou telle propriété. Là encore les analogies vaseuses constituent la source majeure d'inspiration des astrologues. Neptune à sa découverte est nommée pour le dieu de la mer, le frère de Jupiter. Neptune est donc une planète d'eau (même s'il n'y a pas d'eau du tout sur Neptune). Pluton, qui est lors de sa découverte est l'objet le plus lointain du système solaire, donc le moins éclairé par le soleil est nommée après le dieu des enfers, qui vit dans l'obscurité, mais aussi parce que les deux premières lettres de Pluton sont les initiales de Percival Lowell, le fondateur de l'observatoire Lowell en Arizona où fut découverte Pluton. Dieu des enfers, donc la lave, volcanique, Pluton, là on atteint des sommets et en astrologie une planète chaude. Ben allons... Depuis Pluton le soleil n'est plus qu'une étoile très brillante, la température à la surface de Pluton est de -240°...planète chaude... Dans la même série on a droit à une lune froide et humide. La température à la surface de la lune peut atteindre 200°C et il n'y a pas d'eau. Aux pôles de la lune, il y aurait des traces d'eau, mais les dernières mesures donnent encore moins d'eau que dans le désert d'Atacama, c'est à dire qu'en remuant des tonnes et des tonnes de pierre lunaire, on pourrait peut-être récupérer un demi litre du précieux liquide. J'ai déjà vu plus humide. Idem et dans la même série de gags, Mercure froid et sec, clair, 400° à la surface c'est froid, très très froid, 400°C seulement. Mars chaud et sec, surtout si on considère que -80° est une température chaude et là par contre, on peut trouver de la glace d'eau. Jupiter chaud et humide, clair -110°, très très chaud...

Toutes ces planètes sont d'énormes boules de gaz ou de solides, situés à des millions de kilomètres de nous, et n'ont ni la faculté de modifier le train de notre vie, ni la faculté de savoir que nous existons. Et de plus toutes les apparences sont fausses, surtout quand interprétées en fonction d'analogies grotesques. Rappelons que depuis Saturne il faut une paire de jumelles pour pouvoir discerner la Terre. Alors voir ce que la ménagère de moins de 50 ans fait dans sa banlieue... et s'y intéresser, certainement encore moins.

Bref, les pauvres astrologues... Comment pouvaient-ils savoir dans l'antiquité ? Comment peuvent-ils ignorer, encore aujourd'hui...

Si l'alchimie a disparue, pourquoi l'astrologie subsiste-t-elle encore ?

L'astrologie est tout aussi fausse que l'alchimie. La découverte des atomes et des molécules nous a fait énormément progresser et a augmenté la durée et la qualité matérielle de notre vie. La vie affective, elle, est toujours soumise aux mêmes paramètres, l'animal humain recherchant l'amour, la reconnaissance, ayant besoin d'un certain équilibre, etc...Hélas, le monde n'est pas parfait et tout le monde passe par des phases difficiles. Les paramètres importants d'une vie seront votre état de santé, la qualité de votre vie professionnelle, le fait qu'elle vous permette de subsister plus ou moins bien et évidemment votre vie affective. En simplifiant, on pourrait dire que tout tourne autour de la santé, du travail, de l'argent et de l'amour. Si on rencontre "des problèmes", c'est évidemment un ou plus de ces quatre paramètres qui "ne va pas". Évidemment si on a la chance d'être en bonne santé, il est probable que l'on puisse travailler, donc gagner de l'argent, et donc être nettement plus enviable que le pauvre d'à côté :) Remarquez, on pourrait aussi souhaiter être en bonne santé, de façon à rencontrer l'amour d'une personne riche et ne pas avoir à travailler, c'est aussi un objectif de vie possible. Quel que soit le mélange, il semble évident que si un des ces quatre pôles ne vous donne pas satisfaction, la vie est moins belle.

Lisez un horoscope et veuillez me le transmettre si l'information n'est pas reliée à la santé, l'argent, l'amour et le travail... Veuillez aussi lire les 12 signes, pas seulement le "vôtre", et si possible en trouvant un horoscope de la semaine passée pour pouvoir vérifier ce qui est dit, et veuillez vérifier que certaines de ces très vagues prédictions se sont réalisées et que d'autres ne se sont pas réalisées, mais pas forcément pour le signe qui est en théorie le vôtre. Évidemment, il n'y a pas plus d'astrologie que d'antiastrologie, c'est à dire qu'il n'y a aucune raison que certaines "prédictions" ne se produisent pas. Comme le disait déjà Voltaire "les astrologues n'ont pas le privilège de tout le temps se tromper". Des fois, ça marche... c'est obligé de marcher, pour au moins certaines personnes. Nous sommes 7 milliards d'êtres humains, divisés en 12 "signes", il y a donc 580 millions de personnes qui ont, suivant les idioties astrologiques, le même destin. Lorsqu'un astrologue annonce par exemple "Saturne dans le Bélier ou n'importe quoi d'autre, demain les sagittaires auront de la chance", il est évident que dans les 580 millions de sagittaire au monde, certains vont avoir de la chance, d'autres non. On ne trouve jamais un horoscope déclarant "demain les sagittaires auront mal aux genoux". Imaginez le lendemain 580 millions de pauvres sagittaires en train de boiter... A la place, on pourra peut-être lire à la rubrique sagittairienne "attention aux problèmes de santé". Tout se passe bien, et j'ai eu de la chance, quelque chose m'arrive, et c'est bien la preuve que "ça" marche.

Si les horoscopes ne sont que des pièges à gogos que l'on pourrait supporter de la même façon que l'on supporte des grilles de programmes de télévision faites par et pour des gens dont le QI n'est pas le double de leur taille de chaussure (vous avez dit télé réalité ?) les consultations astrologiques sont, elles, en général plus graves. Comme les programmes nuls à la télévision, personne ne vous oblige à lire votre horoscope, donc pas de problèmes. Personne ne vous oblige par ailleurs à acheter un journal dont la rédaction prend ouvertement ses lecteurs pour des niais... Là où l'affaire n'est pas négociable, c'est lorsqu'elle vous touche directement sans que vous ayez le choix, ou lorsque des personnes dans une phase difficile de leur vie se font abuser par des charlatans. Les patrons des entreprises qui ont recours à l'astrologie pour ségréguer l'embauche de leur personnel devraient être lourdement condamnés. Dans le contexte, et pour ces imbéciles, être scorpion ou poisson c'est comme être noir ou asiatique, vous êtes jugés non pas au faciès, mais à la date de naissance et c'est tout aussi ridicule et inacceptable. Aujourd'hui, nous sommes nettement plus mièvres que dans le passé, donc déjà leur infliger de lourdes amendes serait un début. Au moyen âge on les aurait brûlés vifs, et dans l'antiquité crucifiés. Faut pas mollir... :) D'un autre côté il faut pouvoir se consoler, et ne pas être pris dans une entreprise qui ne retient pas votre dossier parce que vous êtes poisson ascendant manche à balai est peut être un bien après tout. Tant que la connerie n'a pas de conséquences, elle est supportable, lorsqu’elle va plus loin, il ne faut pas la tolérer.

De la même façon qu'on ne va que rarement visiter son médecin lorsque l'on est en bonne santé, les personnes qui fréquentent les boutiques des astrologues sont a priori des personnes qui rencontrent, à un moment donné de leur vie, quelques difficultés (vous l'aurez deviné, de santé, de travail, d'argent ou d'amour, ou les 4 en même temps). Le cinquième paramètre que j'évoquerai ici est aussi celui de l'intelligence, au sens latin du terme, intellego, "je comprends". Si on sait que les planètes sont des boules énormes, situées à des distances énormes et si l'on sait que les problèmes que l'on peut rencontrer dans la vie ne sont pas liées à ces planètes, a priori on n'a pas de raisons particulières d'aller s'épancher sur les épaules d'un astrologue. Mais si on a une déficience à ce niveau, pourquoi pas. Comme les sciences dures, l'astronomie par exemple, les sciences humaines ont fait elles aussi énormément de progrès dans leur domaine qui est la connaissance de l'être humain. Il existe des psychologues qui n'auront pas besoin d'étriper un poulet ou de regarder la "position des planètes" dans le ciel pour voir ce qui ne va pas dans votre vie. La conception du public est que de consulter un psy implique que l'on est fou. Réfléchissez bien, et vous verrez que le fou est plus certainement celui ou celle qui va voir un charlatan qui va raconter des bêtises sur des planètes qu'il ne connaît même pas dans l'intention de prétendre améliorer votre qualité de vie...

Il n'est pas très sorcier pour l'astrologue qui va poser quelques questions de connaître le ou les problème(s) d'une personne prête à en discuter. Le grand intérêt de l'astrologie est de pouvoir reporter le problème sur des pseudos phénomènes célestes (même si mal calculés, personne ne vérifie). Les planètes servent dans ce contexte de boucs émissaires à l'ensemble des problèmes de l'humanité souffrante. "Ma brave dame, vous avez Uranus dans les poissons (ce qui globalement est toujours mieux que l'inverse), ne cherchez pas plus loin pourquoi votre mari vous a trompé". La bonne réponse est certainement "ma pauvre, si tu es assez crétine pour imaginer que tes problèmes viennent de la position d'une boule de gaz située à 4 milliards de kilomètres de ta vie minable, ton mari avait certainement raison de te faire cocue", mais en la circonstance, finalement Uranus a bon dos, l'astrologue a gagné son argent, la dame repart en ayant compris que la nature était contre elle, et admettra avec fatalité sa triste aventure. La même dame n'imaginera même pas qu'elle aurait peut-être pu aller voir un psy, qui a étudié pour pouvoir résoudre ce genre de problèmes, et lui expliquer quelles sont les raisons qui ont conduites à la situation actuelle. Il existe par exemple des conseillers matrimoniaux dont c'est réellement le travail. La société évolue, son éducation également, on peut seulement espérer que dans le futur plus de personnes auront un peu plus d'informations sur la réalité de la nature de l'univers, et sur la nature humaine. La dame repartirait tout aussi contente, avec certainement des armes pour améliorer sa qualité de vie future, le psy gagnerait un peu d'argent, l'astronome serait très content que l'on n'accuse pas les planètes de tous les maux du monde, et au diable l'astrologue.