Avancement de la réinstallation du télescope hollandais de 90cm à San Pedro


Ce blog a été commencé le 27 Avril 2007. J'ai rajouté les premières images le samedi 12 Mai. En gros 2 Mo d'images.

Pourquoi faire un blog ?

Pour tenir mes amis informés des progrès de la construction (mes amis, donc qui garderont cette page en privé, ce n'est pas pour le reste du monde). Je n'ai vraiment pas besoin de publicité inutile sur ce projet. Ca risque déjà de faire pas mal de jaloux, et je vois mal des dizaines de personnes écrivant à l'ESO pour récuperer le 3.6m :) Ceci est donc vraiment privé. Please.

Pour que vous me conseilliez éventuellement, si vous voyez un truc que vous ne feriez pas de la même manière.

Pour me permettre de suivre l'histoire de la construction, et comparer ce qui était prévu et ce qui a été fait. Egalement aussi de coucher les plans (mous?) dans un texte, et mieux visualiser de mon côté l'avancement du projet. Sert aussi un peu de bloc notes de mon côté.

Le 22 Juin j'ai décidé de diviser la page en plusieurs blocs, pour qu'ils soient plus lisibles, en laissant les derniers paragraphes sur cette page.

Vous pourrez donc lire cette page sur la préhistoire du projet et celle ci sur le déménagement du télescope à San Pedro

Le télescope est arrivé à San Pedro, déposé, et il faut maintenant construire le pilier, la coupole et remonter le télescope.


21 Mai

Toujours rien, pas de plan de pilier. Pas cool. En plus comme dans presque tout le reste du monde, Mai est un mois pourri de jours fériés. Aujourd'hui anniversaire de la bataille navale d'Iquique, une défaite chilienne, mais qui a décidé le Chili à se lancer dans la guerre du Pacifique (celle de 1880 et quelques, pas celle de 1944), et donc un jour important par ici. Mais peu de gens travaillent. J'ai quand même déjà fait les plans du charriot de transport du miroir et j'ai attaqué les plans d'un système de levage du miroir (un ovni local :). J'ai réarrangé un peu les petites boites en carton, et mis les grosses pièces sous plastique pour éviter la poussière. J'ai surtout travaillé sur la collimation du RC de 40cm des amis italiens.


26 Mai

Ai reçu les plans du pilier, apparement après un cafouillage d'email. Eugenio m'a fait un beau document, très pro, avec toutes les instructions et recommandations.

J'ai commencé à décortiquer tout ça, faire le calcul du nombre de mètres de feraille dont j'avais besoin, et le nombre de mètres cubes de béton nécessaire, il faut encore voir le matériel pour les coffrages.

Les ouvriers boliviens auxquels je fais normalement appel rentrent demain, je pense donc que dans la semaine prochaine on va commencer à attaquer sérieusement le travail.

Ai continué à ranger les différentes caisses, couvrir les pièces de télescopes avec de la bâche plastique,etc...

J'ai reçu le devis pour une douille de clé de 56mm (nécessaire pour remonter la fourche du télescope), et c'est 56000 pesos. Plus la clé bien sûr, ça ferait presque du 200 euros pour avoir l'outil pour remonter 8 vis dans la fourche. Je trouve ça cher, je vais voir pour en emprunter une.

J'ai demandé à Gerardo Ihle de regarder pour voir s'il ne pourrait pas démonter les plaques de support du télescope (qui sont coulées dans le béton à La Silla), je pense qu'elles se démontent facilement, il pense que non. On verra. Sinon il me faut en refaire faire ici, et je pense qu'ils n'ont pas les tarauds métriques de 30mm sur lesquels viennent se fixer le télescope. Sinon on verra pour le faire en poucique (et un filetage de 29/32ème de pouce à la noix, un...)

Guillaume Blanchard est chez nous, on a regardé un peu l'objectif de 20cm, et le miroir du télescope.


2 Juin

Finalement le samedi 26 Mai les boliviens ont eu un accident avec leur voiture (de la taule froissée), et n'ont pu redescendre que le 31 Mai. Ils sont venus me voir le 1er à 10 heures du matin, et donc on lance l'opération. Après une réimpression de tous les plans, ils sont venus aujourd'hui et ont commencé à dégager les arbustes et autre végétation sur le terrain. A 4, en une heure et demie tout était fait. On a planté 2 piquets, et je dois ce soir regarder l'orientation nord sud pour être sûr, demain ils viendront et marqueront tout le pourtour avec du platre, d'une part le trou du pilier, d'autre part le pourtour du batiment.

Voici une première vue du terrain, dégagé de sa végétation. Premier progrès.

J'ai contacté 2 proprios de pelleteuse et le premier qui peut venir est seulement mercredi prochain. Entre temps je vais approvisionner de la feraille, et du matériel pour faire les coffrages (clous, fil de fer pour lier les ferailles).

On a vu aussi pour l'emplacement de la fosse septique (en fait deux fosses septiques, une cuve plastique que je vais acheter et un trou de 2m de profondeur pour l'écoulement des eaux.

Une semaine plus tard, j'avais presque un terrain de tennis dans le jardin. Les piquets délimitent le bord de la construction. Le rectangle central mesure 4x7m, soit un mètre de plus que la base du pilier lui même. Le pourtour est dévisé quand à lui en 3 parties. Il mesure en tout 6.3mx13.3m de long. Le premier rectangle (en premier plan) sera la salle de contrôle, avec à gauche une petite chambre, et à droite une petite salle de bain WC. La partie centrale, de 6.3x6.3 m sera l'atelier de mécanique, lavage des optiques et électronique. La dernier, au fond, mesure 4x6.3m, et sera l'atelier d'optique.


6 Juin

Premier coup de pelleteuse

En deux heures et demie, la pelleteuse va faire le trou du pilier (1.9m de profondeur)

et deux trous supplémentaires qui vont abriter la fosse septique et l'évacuation d'eau du télescope


17 Juin

Les ouvriers boliviens sont venus ce dimanche avec une compacteuse. Le fond du trou du pilier a tout d'abord été mouillé (sinon inondé ?), puis compacté. Il a séché. Le 22 Juin il n'est toujours pas complétement sec. Le week end prochain, ils devraient faire le coffrage de la base du pilier. J'ai décidé de faire tout le pilier avec du béton certifié, venant d'une entreprise, avec une bétonneuse de 6m3. Entre temps, quelques progrès, comme l'achat des roues pour le charriot de transport du miroir. Le terrain de tennis potentiel s'est transformée en petite piscine potentielle, mais bon finalement, on va suivre le projet initial et tenter de transformer tout ça en un télescope en fonctionnement.


30 juin

Finalement lorsqu'ils ont commencé à installer le coffrage, les ouvriers se sont rendus compte que le trou était 10cm trop profond. Tout dépend en fait de où l'on prend le zéro. En fait, comme la dalle du batiment va être 10cm au dessus du niveau actuel du terrain, il a fallu combler le trou, évidemment en le compactant. Le problème était qu'il fallait rendre la compacteuse (je ne sais pas en fait si c'est le nom correct en français ?) le lendemain matin, donc le travail a été fait de nuit, avec un projecteur. Il ne faisait pas beau, donc pas de problèmes avec les tours ce soir là.

Puis installer le coffrage. Ca y est, nous sommes prêt pour couler la première dalle. Sauf que le mois de Juin a été un mois pourri où nous n'avons pu observer que 18 nuits sur 30, donc il me faut attendre un peu pour avoir les fonds. Les 6m3 de béton coûtent 820000 pesos soit 1200 euros que l'on n'a pas gagné à cause du mauvais temps. Maintenant début de mois, donc pendant 15 jours on va devoir payer d'autres choses. Un peu de délai. J'espère que le mauvais temps n'a été qu'une exception. Normalement en Juin, le ciel est toujours parfait, mais c'est la saison basse. Là, on a eu des clients, mais nuits après nuits de mauvais temps. En tout 5 nuits normales pour ici. Le reste avec un peu de nuages, et les 12 autres, complétement couvertes.

Ceci étant le pilier est constitué d'une première dalle de 3x6m de 40cm d'épais, avec du maillage pour armer le ciment. Cette dalle est en ciment H20. La seconde dalle, qui comprendra toute l'armature du pilier mesure 30cm d'épais en ciment H30. Le pilier fait 3.5 de haut, et en haut 1.1mx2.2m. La vitesse de construction va maintenant dépendre des fonds disponibles, mais nous rentrons dans la saison touristique haute, donc les choses devraient aller plus vite. Du moins on espère.

Ya pu quà.


7 Juillet

On continue dans le ciel pourri en série. Le début du mois n'est jamais propice aux dépenses (autrement dit on a tout à payer, la location de l'agence, le crédit de la voiture, le salaire de la secrétaire, le crédit de la maison, et je ne continue pas...). Donc voilà, on est à l'arrêt. En attendant, pour donner une idée du pilier, voici une vue sortie en 3D du plan réalisé par Eugenio Ureta, et repris sur Solidworks par Guillaume Blanchard.

La base inférieur mesure 3x6m, le haut du pilier mesure 1.1x2.2m. Le socle est constitué de deux parties, une de 40cm d'épais (non figurée ici, en béton qualité H20 qui inclu une maille ), la seconde, de 30cm d'épais en béton H30, feraillé, surmontée par le pilier, qui mesure 3m20 de haut. Le pilier dépassera de 2m du niveau moyen du sol. L'axe de déclinaison de la fourche est encore 2.4m au dessus. L'ensemble du pilier a un volume d'environ 23m3 de béton. A 2.8tonnes le M3, ça fait un pilier de 64 tonnes de béton, donnant une pression de 3.5 tonnes par M3. La masse de terre compactée qui sera rajouté sur le socle va permettre de stabiliser encore plus l'ensemble.

Dans les autres choses, François Colas de passage au Chili (mission sur le NTT sur les phénomènes mutuels des satellites d'Uranus) a laissé deux gros moteurs pas à pas de marque Sanyo, et de l'électronique pour la réalisation d'une électronique MCMTII. Je testerais ça sur les vis sans fin du télescope. Si ça peut marcher, cette électronique compatible ASCOM permettra de gérer automatiquement le pointage du télescope ainsi que beaucoup de fonctions annexes (correction d'erreurs périodiques dans le suivi, modèle de pointage, vitesse de suivi tenant compte de la réfraction atmosphèrique, etc...).


19 Juillet

Début de mois difficile, nuageux, pas de tours.... Finalement, la situation s'améliore après le 10, donc on retrouve des fonds, et ce jour, à Calama, je passe la première commande de 6m3 de béton. Rendez vous le 21 Juillet à 9 heures du matin.


21 Juillet (mis à jour le 6 Aout)

Le camion arrive presque à l'heure, les ouvriers boliviens aussi. On installe tout d'abord une bâche plastique au fond du coffrage (de façon à ce que le béton ne touche pas le sol et que d'une part le sel ne le contamine pas, et que la terre ne pompe pas toute l'eau du béton.

Ensuite une première maille pour armer le béton

Ensuite le béton est coulé, et vibré. Seul problème, un problème de transfert des images de l'appareil sur le PC (dit autrement mon épouse a un peu formatté hativement la carte de l'appareil... grrr). Donc pas de photos. Merci à Serge Brunier qui était là de m'avoir pris quelques images. Merci aussi à Nicolas Outters and co pour m'avoir laissé leur bâche plastique, qui a donc trouvé une bonne utilisation.

J'ai recouvert le béton de plastique pour qu'il ne sèche pas trop vite. Puis installé un spot halogène que j'ai allumé toutes les nuits pendant la première semaine de façon à ce que le béton ne gèle pas. Le tout recouvert par une autre bâche plastique. Ca donnait ça (de jour) :

Maintenant j'attends le retour des ouvriers vers le 15 Aout, pour remonter le coffrage d'un cran, préparer le feraillage du pilier, couler à nouveau une autre dalle, mais en béton certifié H20. Ensuite nous préparerons le feraillage et le coffrage du pilier. Plus que deux camions de béton. Entre le coulage du pilier et l'installation du télescope, il faudra au minimum 28 jours pour que le béton prenne son maximum de résistance. Donc au mieux l'installation de la base du télescope sur le pilier se ferait vers fin Septembre. Encore du travail en perspective, mais bon c'est déjà une première étape de franchie.

Sinon une photo de la maison avec tout le télescope démonté dehors. Prise en fait par Guillaume Blanchard le 13 Septembre (plus tard, mais l'image est plus belle que la mienne).


24 Août

Les boliviens sont revenus hier... Après une semaine de vacance supplémentaire... Donc direction Calama pour acheter les barres de ferailles nécessaires à l'armature du pilier. Revenu avec 12 barres de 16mm, 40 barres de 12mm (toutes de 6m de long). Mardi prochain, je dois revenir avec 70 barres de 10mm de diamètre. Là, la voiture était déjà bien chargée, donc c'est un début. Aujourd'hui ils ont installé un petit "atelier" sous l'arbre, avec un système pour plier la feraille et ont commencé à couper des barres à la bonne dimension. Dans la semaine qui suit, il va falloir tout dimensionner, plier et commencer à armer tout ça. En fin de semaine, sinon début de la suivante, il y aura un autre camion de béton. La structure aura commencé à dépasser du sol.


28 Août

Les ferailles sont ici et en fait déjà toutes pliées. Celles définissant le pilier sont au sol (pas de photos désolé), mais donne une impression de la taille de la chose. Les ouvriers ont aussi moulé des petits cubes de béton dans lesquels sont coulés du fil de fer et qui vont servir d'amarrage à la structure du pilier. Si tout va bien, le béton sera coulé le vendredi, sinon lundi prochain. Ensuite il faudra faire le coffragre du pilier. Je vais réellement commencer à voir pour les plaques de fixation du télescope. Ces temps çi les ouvriers commencent vers 8 heures du matin, nous dormons assez mal (enfin pas assez longtemps). Ce matin, éclipse totale de lune que je suis allé observer sur un promontoire surmontant la vallée de la lune. Suis allé dormir à 2h30, relevé à 4 heures, revenu dormir à 8 heures, un peu de bruit le matin, relevé l'après midi à 14 heures.


29 30 Août

Dans la nuit, remesuré le méridien. Mis un petit poteau du côté sud du trou, trouvé l'emplacement où un poteau, du côté nord du trou passait au méridien. Mis un laser sur le bord de ce poteau (vérifié vertical au niveau) et vérifié qu'il touchait le poteau sud, puis en montant, passait sur le pôle sud céleste (à côté de sigma octant), puis à l'heure où a été faite la mesure, entre gamma 2 et gamma 3 de l'octant, puis plus haut, vers theta de l'hydre. A partir de là, Raul pourra aligner son laser et aligner toutes les ferailles du pilier. On refera quand même une mesure avec le coffrage du pilier une fois qu'il sera fait. Demain (aujourd'hui) commence donc le feraillage sur place et on s'oriente vers le bétonnage pour lundi 3 ou mardi 4 Septembre.


3 Septembre

Le feraillage de la base se termine, les ferailles du pilier seront montées demain, avec un bétonnage plutôt pour mercredi, donc vendredi quoi... :) Il faut encore remonter un peu le coffrage.


12 Septembre

Je suis passé la semaine dernière à la compagnie qui nous fait le béton, et ils ont eu une grosse commande, donc tous leurs camions sont pris jusqu'au...24 Septembre.... Grrr, mais typique. Comment perdre 3 semaines. Pas cool. En fait ils sont pris cette semaine, puis la semaine suivante est la fête nationale du Chili, donc tout le monde bourré pour une semaine :). En attendant le feraillage continue. Ici une photo prise la semaine dernière, on voit déjà l'ossature du pilier. Depuis tout le feraillage à été fait, il faut maintenant le souder. En attendant, j'ai d'autres projets en cours, donc je ne perds pas de temps. Sur ce télescope ci, oui, sur d'autres non.
En attendant, Guillaume Blanchard, de passage ici, m'a rentré le dessin de la coupole sous un logiciel de CAD, histoire de voir à quoi ça ressemble, le poids total, etc...


13 Septembre

Juste une image avec le feraillage quasi terminé. Juste pour profiter d'un coucher de soleil nuageux. Maintenant on va aussi souder quelques barres entre elles pour plus de rigidité. Ensuite rendez vous le 24...


21 Septembre

On est passé payer le béton hier. 5.5m3 de béton qualité H30. Livraison prévue donc le lundi matin (24) à la première heure. Les boliviens ont passé un peu de temps à nettoyer la dalle existante. On devra ensuite faire le coffrage du pilier lui même, installer les plaques de support de la base du télescope, un tube PVC (dans lequel le contrepoids de précharge d'axe alpha doit descendre). Ensuite, remplir le trou de terre pour renforcer le coffrage (il va y avoir 18 tonnes de béton dans le pilier), terre qu'il faudra enlever ensuite pour enlever le coffrage. Faire aussi une rampe d'accès pour que la bétonnière arrive à la bonne hauteur. Pas encore rendus...


24 Septembre

Bon, le jour de gloire est arrivé, etc... :). Réveil à 8 heures du mat, la boite nous appelle, le camion est sur le point de partir, il va arriver à 9h30, donc bien sûr il arrive à 11h. Entre temps nos boliviens ont passé l'aspirateur à nouveau sur la dalle, mouillé le tout, etc...

Maintenant un petit peu sur le côté....

Le tout est aplani promptement, à la pelle, puis vibré. Sauf qu'entre temps, Raul doit monter sur le pilier, descendre à l'intérieur du feraillage pour pouvoir aplanir dans le feraillage aussi. Ils terminent en notant la date, 24 Septembre 2007. Ca a l'air de rien, mais ce pilier (qui va faire en tout finalement dans les 45 tonnes) devrait résister au temps, du moins un peu plus que nous. Quels archéologues trouveront ce pilier. On plaisantait avec François Colas et Martine Castets (présents aujourd'hui) du fait qu'ils se demanderait à quoi pouvait servir cette construction bizarre, mais voyant que le pilier était en gros orienté vers le sud, qu'il devait servir d'observatoire astronomique primitif, ou quelque chose du genre. A l'époque où toute la Terre n'était pas encore polluée et ou on pouvait encore voir quelques étoiles...

For eternity...

Maintenant on va devoir attendre une semaine pour que cette dalle sèche, virer le coffrage, et monter le coffrage du pilier, avec les renforts. Rien qu'en bois, il y en a pour plus que 600 euros. Je vais commencer à approvisionner tout celà dès demain. J'ai vu avec François qui a été relever quelques cotes manquantes des plaques de support du télescope, qu'il faut aussi que je fasse faire ces temps çi.

Depuis...

Nous avons procédé à l'achat des lodges, qui constituent un investissement assez énorme, et l'équipement correct des lodges passe pour l'instant en priorité. Ces temps çi nous avons dépensé plus en draps, couvertures, équipement de la piscine, refection de la route d'accès que dans ce projet. Donc il a été impossible de faire quoique ce soit depuis Octobre. Janvier a été assez catastrophique. 25 nuits de mauvais temps, 8 pluies, dont deux de plus de 10 minutes. Si l'on compare avec 2007, où il n'a pas plu du tout. Il a donc fallu attendre fin Février pour pouvoir s'y remettre un peu....


22 Février 2008

J'ai passé commande de deux plaques d'acier de 32mm d'épais qui vont servir de support à la base du télescope. Mardi suivant elles seront délivrées chez le tourneur qui doit faire les trous et filetages de fixation de la base. L'étape suivante sera de soulever la base du télescope et de tenter de fixer les plaques, et calculer exactement la distance entre les deux plaques. J'ai deux plans du télescope qui donnent 1920 et 1925mm de distance entre les deux plaques. Donc je préfère mesurer exactement la distance pour ne pas me retrouver avec un beau pilier et un télescope qui ne se fixe pas dessus. J'ai du faire des prouesses pour récuperer de l'information sur des plans noirçis de 1951. Scan des plans, changement de contraste et luminosité afin de lire individuellement les valeurs de côtes possibles.


Finalement, il n'y a pas eu d'autres activités notables avant Avril 2009. Mais comme le reste va s'enchaîner assez rapidement maintenant, j'ai décidé d'ouvrir une autre page de ce blog. Voir donc ici