Pour l'astronome amateur...

Cette page a pour but de donner quelques informations aux astronomes amateurs qui voudraient venir dans le désert d'Atacama afin d'observer le ciel austral.

Généralités :

Au niveau du climat, il vaut mieux éviter les deux hivers, à savoir l'hiver altiplanique, donc Janvier Février et l'hiver austral, Juillet Août. En Janvier Février, le climat étant nettement moins bon que le reste de l'année. En Juillet Aout il peut faire un peu moins beau, mais certaines années, il fait tout aussi beau que le restant de l'année. Pour donner une idée, du 28 Août 2004 au 5 Janvier 2005, il y a eu à san Pedro 5 nuits nuageuses, le reste étant parfaitement clair. On ne peut néanmoins garantir 100% de ciel parfait. Il est donc préférable de ne pas venir seulement pour une nuit. Evidemment, il semble logique d'éviter la pleine lune.

Au niveau du tourisme de base, il peut être auparavant intéressant de lire la page générale que j'ai écrite sur le tourisme au Chili. Se déplacer au Chili est assez simple. Les transports fonctionnent bien, l'ensemble du pays est relativement sûr, il est préférable de parler espagnol, mais on arrive quand même à se débrouiller en anglais dans pas mal d'endroits.

Les observatoires :

Il serait très dommage de venir par ici sans en profiter pour visiter un ou plusieurs des observatoires du désert d'Atacama

Voici les sites des observatoires professionnels chiliens.

Cerro Tololo, Cerro Pachon

Las Campanas observatory

ESO La Silla

ESO Paranal - Pour les visites de Paranal, voir ici

ESO ALMA

On peut visiter les observatoires professionnels en prenant un rendez-vous plusieurs mois à l'avance. Ils sont généralement visitables les samedis et dimanches, ce qui pousse évidemment à faire des choix, notamment pour les observatoires situés à proximité de La Serena. Pour le VLT, il n'y a que les deux derniers week end du mois qui sont visitables. On peut contacter chacun des bureaux de chaque observatoire, ou prendre rendez-vous auprès d'un guide spécialisé, qui non seulement pourra organiser l'aspect pratique de la visite, mais également en assurer le commentaire. Nous vous recommandons si vous parlez anglais ou espagnol Hernan Julio. Une fois arrangée la visite avec l'administration de l'ESO, si vous ne souhaitez pas prendre de guide, la visite nécessite un véhicule 4x4 (ou 2x4, mais muni de pneus assez gros pour passer sur la piste sans risquer le pneu crevé). Il faut se rendre soit même à Paranal et se présenter à la porte de l'observatoire. La visite termine assez tôt dans l'après midi, et il n'est pas possible de rester sur le site la nuit.

ALMA n'étant qu'un projet, il n'y a que peu de choses à visiter sur place et sauf exception, il n'y a pas de visites organisées, du moins tant qu'il n'y aura pas une antenne médicale permanente en altitude. Tout d'abord l'antenne de ASTE, de l'université de Tokyo sur la pampa La Bola à 4800 mètres. Puis le Caltech Background Imager sur le plateau de Chajnantor, et finalement APEX, l'ALMA Pathfinder EXperiment, qui commence à bien fonctionner. Il y a aussi l'ACT (Atacama Cosmological Telescope) qui est le radio télescope millimétrique le plus haut du monde. La première antenne de ALMA, déjà assemblée et testée au camp de base, sera installée à Chajnantor seulement courant 2009. A terme il y aura plusieurs autres radio télescopes et télescopes infrarouges sur Chajnantor, comme le CCAT (prononcé sicat) le Caltech Cornell Atacama Telescope, un télescope infrarouge de 25m de diamètre. Ces derniers sites sont situés au delà de 5000 mètres d'altitude.

Une autre visite à caractère astronomique dans la région est le cratère d'impact de Monturaqui. Situé au sud du Salar d'Atacama, il necessite un véhicule 4x4, une petite journée pour faire l'aller-retour (qui peut être l'occasion de visiter Toconao, Socaire et quelques autres endroits). Le plus simple est de nous contacter.

A San Pedro :

Nous organisons des tours pour néophytes qui comprennent l'observation des principales nébuleuses du ciel, notamment austral. Bien que ça ne soit pas une obligation, nous tentons de recevoir les astronomes amateurs sympathiques et néanmoins confirmés avec une intention spéciale, leur permettant d'utiliser nos télescopes durant le début et la fin de nos tours (lorsque nous expliquons les constellations et autres).

Ce que j'ai vu plusieurs fois est le cas d'astronomes amateurs qui voulaient voir seulement les objets du ciel austral et qui ont terminé par regarder les objets classiques du ciel boréal, parce que ces objets sont certainement visibles du nord, mais pas avec un ciel comme celui d'ici...Bien qu'il soit impossible de garantir le bon temps à 100%, ni des nuits toutes exceptionnelles, la lumière zodiacale est normalement parfaitement visible, souvent le gegenshein (lorsqu'il n'est pas dans la voie lactée et qu'il n'y a pas de lune) et souvent l'arc zodiacal. Les magnitudes de fond de ciel mesurées par nuit sans lune sont souvent au delà de 21.8 jusqu'à 22.2 en milieu de nuit (en Octobre lorsque la voie lactée est au ras de l'horizon).

Pour l'avoir fait lorsque je suis arrivé ici, il n'y a rien de plus frustrant que de se retrouver sous un ciel de folie, et avoir une lunette de 70mm de diamètre. On commence à résoudre Oméga du Centaure, et on ne peut que tenter d'imaginer ce que ça donnerait dans un vrai télescope.

Si vous souhaitez en profiter plus, il est possible de louer du matériel, qui peut pour l'instant être une monture Takahashi. Cette monture est sous abri, parfaitement alignée. Elle possède une lunette guide Vixen fluorite munie d'une caméra de guidage ST4, et d'une rotule permettant de monter un appareil photo en parallèle. Cette monture peut être équippée d'une caméra CCD.

Je peux louer aussi mon dobson de 33cm et de 45cm. Sinon après les tours, le télescope de 60cm est également disponible.

Les tarifs actuels sont les suivants :

Monture Takahashi : 30000 pesos la nuit.

Dobson de 33cm : 30000 pesos la nuit

Télescope de 45cm : 45000 pesos la nuit

Télescope de 60cm en seconde partie de nuit : 30000 pesos

Si vous voulez voir quelques belles images prises avec la monture Takahashi, vous pouvez aller sur le site de Cyril Cavadore avec un boitier Canon 20D ou encore celles de Pierre Schmid prises avec un Canon 20Da. Plus récemment (Juin 2007), Philippe Lopez est venu faire quelques chefs d'oeuvres avec sa monture et un Canon 5D. Voir ici. Sinon quelques images prises ici par Serge Brunier avec un Nikon D100.

Une mosaïque du Centaure

Un lever de voie lactée

Une vue de la lumière zodiacale au petit matin

Une vue complète de la voie lactée avec un fish eye de 10mm

Hébergement à San Pedro

Nous offrons depuis Octobre 2007 un hébergement adapté à la pratique de l'astronomie amateur. Nous sommes environ à 7km du centre de San Pedro, il est nécessaire d'avoir un véhicule pour venir ici. Il est bien sûr possible de louer les télescopes ici (ils ne sortent pas de notre terrain), et de prendre un hotel en ville. Mais en pratique il est assez difficile de dormir de jour dans ce genre d'hotels. Les premiers tours de San Pedro partent à 4 heures du matin, puis ceux qui prennent l'avion à 7 heures à Calama, puis ceux qui partent en tour à 8 heures, etc... Les lodges permettent de cuisiner, de ce faire un petit en cas à n'importe quelle heure de la nuit, de faire un petit dodo d'une heure pendant que le télescope tourne. En hiver, la température nocturne peut descendre à -15° et on apprécie d'être au chaud lorsque le télescope fait ses images. Si vous venez en groupe de 4 (soit une voiture) tous les prix sont divisés par 4, et le séjour devient vraiment économique. Nous sommes actuellement en train de terminer une lodge qui pourra accepter des groupes de 6 personnes à un tarif intéressant. Nous contacter.